top of page

Hommage à Yves Machefert-Tassin


Yves Machefert-Tassin à l'occasion du septième colloque de l'AHICF "Normalisation ferroviaire, cultures de réseaux : l'Europe des chemins de fer, 1878-2000", à Paris, les 4 et 5 novembre 1999.


C'est avec tristesse que Rails & histoire a récemment appris le décès d'Yves Machefert-Tassin, survenu en ce début d'année 2024.


Né le premier janvier 1926 à Montrichard, dans le Loir-et-Cher, Yves Machefert-Tassin s'intéresse tôt au ferroviaire : soldat dans le Höllenthal, en zone d’occupation française en 1945-1947, il était présent lors des essais de la nouvelle alimentation électrique en 25kV 50Hz demandée par la France, et plus tard imposée par Louis Armand en 1955, qui deviendra celle du TGV. Après la guerre, il devient Ingénieur en chef chez Schneider - Westinghouse (1951 -1963), puis directeur Recherche Développements Traction, toujours chez Schneider MTE (1963 - 1980). Ensuite, Yves-Machefert Tassin sera Conseiller ferroviaire pour Eurotunnel.


Yves Machefert-Tassin était aussi un des premiers membres de l'AHICF devenue Rails & histoire. Il participait et s'impliquait dans la réalisation de nombreux colloques et ouvrages ; il a ainsi lancé et dirigé une commission « Histoire des dépôts du matériel » (RHCF n°18), faisait partie du comité d’organisation du colloque de 1995 « Électricité et chemins de fer, cent ans de progrès ferroviaire en France par l'électricité », a participé au colloque « Normalisation ferroviaire, cultures de réseaux - L'Europe des chemins de fer, 1878-2000 » (RHCF n°26), ainsi qu'au colloque de 2002 sur les « Ateliers et dépôts du Matériel ferroviaire » (RHCF n°28-29), et à bien d'autres encore.



Auteur passionné et assidu, Yves Machefert-Tassin a écrit et co-écrit de nombreux ouvrages ferroviaires, dont une Histoire des chemins de fer en France préfacée par Louis Armand en 1963, une Histoire de la traction électrique en deux tomes en 1980, a collaboré aux trois premiers volumes sur les Autorails de France (de Yves Broncard, avec Alain Rambaud, 1992, 1994, 1997), un ouvrage sur Les trains du tunnel sous la Manche avec Peter Semmens en 1994, une chronique sur Les bombardements des Alliés sur les rails français (1942-1945) un bilan discutable (co-édité avec Georges Ribeill dans l'ouvrage Une saison en enfer, 2004), et même un article dans Science et vie en 1986 sur « L'avenir du rail » (avec André Gache, Maurice Mertens et Sylvain Zalkind). Il a aussi rédigé de très nombreux articles au sein de la Revue générale des chemins de fer ainsi que dans la revue Chemins de Fer de l’AFAC. Son savoir encyclopédique qui touchait à tous les domaines des sciences ferroviaires au-delà de la traction où il faisait autorité, et l’enthousiasme avec lequel il savait le partager, vont manquer aux historiens comme à tous les ferroviphiles.


Rails & histoire tenait à rendre hommage à ce grand nom de l’histoire ferroviaire.


727 vues0 commentaire

Comments


bottom of page