LES BOURSES D'ÉTUDES

Rails et histoire, l’Association pour l'histoire des chemins de fer, accorde une aide financière – jusqu’à 3 000 euros annuels – aux étudiant.e.s dont les travaux universitaires contribuent à la connaissance des transports par rail. Cette aide est accordée par le Comité scientifique de l’association dans le cadre d’une convention passée entre l’étudiant.e et l’association, sur la recommandation et avec l’accord du directeur de recherches.

 

QUELLES BOURSES ?

La durée de la convention d’étude est d’une année universitaire pour les Master 1 et 2, d’une année renouvelable deux fois pour les Doctorats.

Le montant annuel de la bourse d’études peut atteindre 3 000 €.

QUI PEUT CANDIDATER ?

Rails & histoire admet la candidature des étudiant.e.s qui préparent des mémoires, en toutes disciplines :

  • thèses de Doctorat

  • mémoires de Master 1 et 2 de recherche ou professionnel, mémoires de fin d'études d’écoles de commerce, d’ingénieurs, d’architecture, d'instituts d'études politiques…

 

PROPOSER VOTRE CANDIDATURE POUR l'ANNÉE UNIVERSITAIRE 2021-2022

Les candidatures pour l’année universitaire 2021-2022 seront ouvertes à la fin du mois de juin 2021.

 

Rails & histoire

9 rue du Château-Landon

75010 PARIS

 

bourses@ahicf.com

 

@

Faire progresser la connaissance de l’histoire des transports par rail

 

 

Promouvoir des thèmes de recherche inédits

 

Transmettre le résultat de ces recherches

QUELLES CONDITIONS D'ATTRIBUTION ?

Les projets de mémoire doivent porter en priorité sur les thèmes déterminés par le comité scientifique pour le programme de recherches 2018-2023 de Rails & histoire :

 

  • Gares et urbanisation métropolitaine, entre histoire, mémoire et projet. Patrimoine ferroviaire et projet urbain en Île-de-France à l’heure du Grand Paris Express.

  • Pour une histoire de la cabine de conduite, de la vapeur au TGV.

  • Loger le cheminot.

  • Train et écologie depuis les Trente Glorieuses.

  • Histoire de la libéralisation ferroviaire.

  • L’attachement populaire au chemin de fer : entre accueil, refus et deuil du rail dans la longue durée.

  • Liaisons directes et correspondances : pour une histoire de la gestion des nœuds au service de l’accessibilité territoriale dans la longue durée.