top of page

La journée des étudiantes et étudiants de Rails & histoire

Le 11 avril dernier, nous avons eu le plaisir d’accueillir dans nos locaux onze des boursières et boursiers de l’association. Il s’agissait d’organiser un moment convivial et d’échanges autour de la thématique de l’écologie et de l’histoire environnementale.



La journée a débuté par une présentation de l'équipe permanente de Rails & histoire et un moment d'échanges entre celle-ci et les étudiantes et étudiants présents. Par la suite, une visite du fonds documentaire de l'association a été proposée, permettant à tout le monde de se rendre compte de la richesse et de la diversité des ouvrages et documents présents au sein de celui-ci.


Après un déjeuner pris en commun, une séance de travail s’est déroulée l’après-midi, en présence d’Arnaud Passalacqua, de Francis Beaucire, respectivement président et membre du comité scientifique de Rails et histoire, et de Steve Hagimont, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Versailles – Saint Quentin, membre du bureau du RUCHE (Réseau universitaire de chercheurs et chercheuses en histoire environnementale), dont le troisième Printemps de l’histoire environnementale se tiendra du 30 mai au 21 juin 2024 (https://leruche.hypotheses.org/).


Il s’est agi pour chacune et chacun de présenter ses travaux, en cours ou déjà soutenus, et de déterminer la place accordée (ou pas) aux thématiques environnementales et aux problématiques écologiques. La diversité des sujets et des disciplines représentées a permis des discussions fructueuses sur la définition même de l’histoire environnementale, sur la question du réemploi et de la reconversion des bâtiments dans une optique patrimoniale, sur les effets de la construction de lignes ferroviaires sur l’environnement, entre autres thèmes abordés.


L’organisation de cette journée s’inscrit plus largement dans les objectifs de Rails et histoire : susciter de nouvelles recherches, approches et analyses touchant l’histoire des chemins de fer et des transports ferroviaires, et apporter une aide méthodologique et documentaire aux jeunes chercheurs ! Elle sera renouvelée en 2025.


Vous trouverez ci-dessous une liste des étudiantes et étudiants présents à cette journée (par ordre alphabétique) :


  • Iñigo AGUAS ARDAIZ, Doctorat en sciences de l’ingénieur, en cours : « Les barrières à l’entrée au sein des marchés du transport ferroviaire en France et en Europe : analyse rétrospective et leçons pour les processus d’ouverture à venir », Université Gustave Eiffel.


  • Philippe BAIRRAS, Doctorat en urbanisme et aménagement, en cours : « Le corridor européen Atlantique (France, Espagne, Portugal). Un révélateur des difficultés de territorialisation de la politique européenne des transports », Université Gustave Eiffel.


  • Adrien DUVAL, Doctorat en urbanisme et aménagement, en cours : « La production du lieu-Montparnasse : une histoire sensible du temps présent », École d'urbanisme de Paris.


  • Hannah FRANZ, Doctorat en sciences de l’ingénieur, en cours (soutenance le 27 mai 2024) : « Poutres treillis rivetées dans les halles de gare de 1850-1930 : analyse structurelle, valorisation patrimoniale et rénovation », Université Gustave Eiffel.


  • Héloïse GIBAULT, Master 1 Restauration et réhabilitation du patrimoine bâti, soutenu en juin 2022 : « La réhabilitation du viaduc ferroviaire de Douvenant en voie verte. La patrimonialisation et la réhabilitation des viaducs ferroviaires d’Harel de La Noë en Côtes-d’Armor face à l’émergence de nouvelles mobilités et formes de tourisme », Université Rennes 2.


  • Léa HALOUPEAU, Master 2 en histoire, en cours : « Accueil et deuil du chemin de fer : une monographie sur la ville et le site ferroviaire d’Argentan de 1841 à 1936 », Université Caen Normandie.


  • Oumaïma JAÏDANE, Master 2 en histoire de l’architecture, en cours : « Late Ottoman Tunis and Its First Railroad: Revisiting the TGM circuits in context », Middle East Technical University (METU), Ankara (Turquie).


  • Constance MICHEL, Master 2 en histoire, en cours : « La construction du chemin de fer transcaucasien à la croisée des empires (1880-1914) », Sciences Po Paris.


  • Stéphanie MICHUT, Doctorat en histoire de l’art, en cours : « Architecture industrielle ferroviaire à Lyon, 1830-1950 », Université Lumière Lyon 2.


  • Alix NOËL, Master 2 en anthropologie, soutenu en septembre 2023 : « Les cheminots, l'histoire et le temps. Éléments ethnographiques de la bataille du rail », Université Paul-Valéry Montpellier III.


  • Noé RAYNAUD, Master 2 en anthropologie, en cours : « Les vies de la ligne des Cévennes. Temps, lieux et attachements le long des rails », Université Toulouse Jean Jaurès.


64 vues0 commentaire

Comments


bottom of page