top of page

Colloque "Au bout du rail...la plage ? L'aventure des antennes ferroviaires atlantiques, XIXe-XXIe"

Dernière mise à jour : 25 sept. 2023

[Mise à jour du 25/09/2023] Rails & histoire vous informe avec regret du report à une date ultérieure du colloque "Au bout du rail… la plage ? L'aventure des antennes ferroviaires atlantiques, XIX-XXIe siècles", co-organisé par Rails & histoire et l'Association Sud Loire Océan (ASLO).


Ci-dessus : 24 juillet 1990, la locomotive diesel BB 66439 va acheminer jusqu'à Nantes la rame corail qui sera reprise ensuite par une autre locomotive électrique jusqu'à Paris. À noter au fond à gauche, la présence d'un autorail EAD en version rénovée " ambulance " devant le BV de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Crédit photo : Ph. Richards (modifiée par Rails & histoire).


En effet, la perspective d’une grève interprofessionnelle le vendredi 13 octobre prochain et les difficultés de transport qu’elle va entraîner ne permettront pas d’accueillir dans des conditions optimales les intervenants ainsi que le public.


Nous vous tiendrons informés dès que possible des nouvelles dates du colloque, probablement au printemps 2024, en espérant que vous serez disponibles pour y participer.


Nous nous excusons pour ce report et vous remercions pour votre compréhension.



________



[Article initial, non valide au vu du report du colloque mentionné ci-dessus]


Rails & histoire vous invite aux trois demi-journées constituant le colloque "Au bout du rail… la plage ? L'aventure des antennes ferroviaires atlantiques, XIX-XXIe siècles", co-organisé par Rails & histoire et l'Association Sud Loire Océan (ASLO), à Saint-Gilles-Croix-De-Vie et à distance via le logiciel de visioconférence Zoom.



Inscription obligatoire, place limitées


Résumé :


À partir des trois radiales majeures desservant la façade atlantique du pays, le réseau ferroviaire a été complété par une vingtaine d’antennes qui ont permis d’atteindre différents sites littoraux par des lignes d’intérêt général à voie normale. Ces lignes ont été mises en service entre 1857 et 1889 ; aujourd’hui douze d’entre elles sont en exploitation, les huit autres ont été fermées entre 1970 et 2020. Le maintien d’une liaison directe depuis Paris et l’acquisition du bénéfice d’image procuré par une accessibilité TGV a représenté un enjeu important pour nombre de secteurs touristiques du littoral atlantique. Obtenir l’électrification de ces antennes a été un sujet sensible entre 1985 et 2010 et a occasionné nombre de contentieux, parfois très virulents, entre les acteurs concernés (collectivités locales, SNCF, État). Ces difficultés ont conduit momentanément à remettre en cause le postulat de l’électrification nécessaire pour bénéficier d’une desserte TGV avec l’expérimentation controversée d’une traction thermique des rames TGV pour l’antenne des Sables-d’Olonne de 2000 à 2004.


Informations pratiques :

"Au bout du rail… la plage ? L'aventure des antennes ferroviaires atlantiques, XIX-XXIe siècles"


Un colloque de trois demi-journées organisé par Rails & histoire et l'Association Sud Loire Océan (ASLO).


Lieu : Saint-Gilles-Croix-de-Vie, 85800, Vendée, France (salle à préciser, elle sera communiquée au plus tôt)


Format : Hybride, en présentiel et en ligne via visioconférence (avec Zoom, le lien vous sera envoyé par mail après votre inscription)


Date et heure : reporté à une date ultérieure.


Inscription obligatoire : cliquez sur le bouton ci-dessous pour vous inscrire, merci


82 vues0 commentaire

Comments


bottom of page