Retour sur la première visite guidée de Rails & histoire

Sur les traces des origines du chemin de fer au Pecq et à Saint Germain-en-Laye


26 personnes, tous membres de Rails & histoire, ont participé à la visite ferroviaire et urbaine guidée organisée par l’association le jeudi 6 juin dernier. Cette promenade avait pour but de faire découvrir le tracé et les traces de la première ligne ferroviaire d’Ile-de-France (de Paris au Pecq puis Saint-Germain-en-Laye).



Temps pluvieux la veille, et heureusement soleil au rendez-vous le jour J ! Corine Chan Peng a accueilli et remercié les membres d’être venus nombreux pour cette première visite, puis a présenté le programme de la balade avant de laisser la parole aux intervenants.




La promenade du matin a débuté au Vésinet-Le Pecq par une présentation de Philippe Montillet, ancien directeur de la mission patrimoine et mémoire des territoires à l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région d’Ile-de-France. Il a évoqué la « colonie du Vésinet », son histoire, ses principes d’urbanisme et nous a montré quelques maisons remarquables.



Francis Beaucire, géographe, spécialiste et passionné de transport, professeur émérite à l’Université Panthéon-Sorbonne, président du comité scientifique et Rails & histoire a parlé des deux gares et du rôle du chemin de fer dans l’urbanisation de la « garenne » du Vésinet, avec quelques autres aspects historiques.


Vers midi trente, nous avons pris le RER pour aller à la gare de Saint-Germain-en-Laye, le terminus de cette branche de la ligne A. Avant d’arriver à la gare par un tunnel creusé dans le rebord du plateau sous la terrasse de Le Nôtre, l’attention était demandée aux visiteurs au moment où nous sommes passés au-dessus de la Seine par un beau et impressionnant viaduc.



Pique-nique, ambiance bon enfant dans le parc du château, pour certains à côté du jardin anglais, suivi d’une pause-café offerte par l’association.

Francis Beaucire nous a montré le « phalanstère » dans le parc du château, cité Médicis, conçue en 1837 par Emile Pereire, Saint Simonien, un des créateurs du chemin de fer Paris-Saint-Germain et a expliqué l’origine du jardin à l’anglaise crée au 19ème siècle, situé dans le parc du château.



L’après-midi était consacré à une visite plus technique. Grâce à la RATP, nous avons pu visiter les installations situées sous les voies du RER avec les explications de Julian Pepinster et Philippe Ventéjol, tous les deux membres de Rails & histoire, puis avec Marine Daudanne, pour la présentation du site des archives.



Enfin, pour terminer la journée, Paul Smith, historien, spécialiste du patrimoine industriel (et notamment ferroviaire !) qui a fait sa carrière au ministère de la culture, membre du conseil scientifique de Rails & histoire, nous a exposé l’aventure du « chemin de fer atmosphérique 1847-1860» dont le père était Eugène Flachat (1802-1873), devant l’entrée de l’ancien tunnel, une courte histoire mais qui s’est déroulée sur ces lieux où nous nous sommes trouvés.



Vifs remerciements aux conférenciers et plus particulièrement à Francis Beaucire qui a concocté ce beau programme. Également un grand merci à la RATP pour son accueil et bien sûr, à tous ceux qui sont venus car leur présence a permis de faire de cette visite, une réussite !


Visionnez la vidéo de la conférence sur le chemin de fer atmosphérique !




Pour aller plus loin :


· Guide de la visite guidée


· Les rails de l’histoire (numéro hors-série de novembre 2012) : la ligne de Paris à Saint-Germain-en-Laye, 1837-2012, par Bruno Carrière, historien, retraité, bénévole au sein de Rails & histoire


· Le chemin de fer atmosphérique


· Les premières migrations de Paris vers la banlieue

0 vue

© 2018 Créé par Rails & histoire