Hommage à Pierre Vincent , administrateur et fondateur de l’AHICF


Nous avons appris le 14 mai dernier la mort de Pierre Vincent, à l’âge de 80 ans, suite à une intervention chirurgicale.

Entré à la SNCF en 1962 au bas de l’échelle, comme homme d’équipe, Pierre Vincent n’a pas tardé à montrer de grandes qualités qui lui ont permis de gravir rapidement des échelons professionnels en même temps qu’il prenait des responsabilités syndicales. Il a été l’un des fondateurs de l’AHICF, membre de son conseil d’administration dès 1987.

C’était un militant et responsable de la CGT Cheminots, secrétaire général adjoint de la Fédération de 1976 à 1983. Pierre Vincent avait été élu au conseil d’administration de la SNCF en 1979 et y resta jusqu’en 1990. Il fut notamment président de la Commission des marchés de la SNCF. Permanent depuis 1968, il demanda sa réintégration à la SNCF en 1990 où, ingénieur principal, il a été affecté à l’Institut du management jusqu’à son départ en retraite fin 1995. Il était Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

Pierre Vincent a été, tout au long de sa vie, très fidèle à ses convictions syndicales, tout en montrant un esprit d’ouverture assez exceptionnel, une attitude éclairée, un intérêt marqué pour les évolutions, l’histoire du système ferroviaire et de l’entreprise SNCF. Membre du bureau de l’Institut d’Histoire Sociale de la Confédération comme de celui des cheminots, il collabora au « Maitron des cheminots » (Cheminots et militants un siècle de syndicalisme ferroviaire, Editions de l’Atelier, 2003). Retiré dans l’Yonne près de Sens, c’était un grand lecteur de livres d’histoire.

L’AHICF/Rails et histoire a pu bénéficier de ses connaissances historiques, techniques et sociales, du soutien qu’il a apporté à l’association, des décisions qu’il a su susciter ou orienter, de ses multiples apports pendant plus de trente ans. Malgré des problèmes de santé qui l’ont handicapé ces dernières années, plusieurs d’entre nous se souviennent des riches conversations qu’ils ont pu avoir avec lui : ses analyses particulièrement lucides du fonctionnement du système ferroviaire nous ont beaucoup marqués. Ils ont aussi apprécié et respecté un collègue et ami attentif aux situations des uns et des autres qu’il savait percevoir d’un coup d’œil, pour mieux dénouer les problèmes en avançant un conseil, exprimé avec distance et ironie par quelques mots bien choisis.

Rails et histoire rend hommage à l’homme exceptionnel qui a participé à la fondation de l’association, à l’historien social du monde cheminot et de ses évolutions qui a tant apporté à tous ceux qui l’ont rencontré.

0 vue

© 2018 Créé par Rails & histoire