top of page

Disparition de Patrice Leroy, Président délégué de l’Association de 2007 à 2013



Nous avons appris avec beaucoup de tristesse le brusque décès, survenu le 28 avril dernier, à l’âge de 80 ans, de Patrice Leroy qui fut Président délégué de l’Association pour l’histoire des chemins de fer (AHICF) de 2007 à 2013.


Ancien élève de l’ENA, administrateur civil, haut fonctionnaire de l’État au ministère des Transports (notamment à la direction des transports terrestres), il entra ensuite à la SNCF et y fit une carrière de cadre dirigeant. Tout d’abord en tant que directeur de cabinet du président de la SNCF puis de directeur de la région de Paris-Est et de directeur du développement des gares. Il a beaucoup œuvré, par exemple à la gare de l’Est, pour l’accueil et la réinsertion professionnelle des personnes sans domicile fixe qui se trouvaient dans le quartier, fondant l’association Ares. Il a aussi donné de son temps au SAMU Social, participé à la création de la Fondation SNCF et exercé bien d’autres activités bénévoles qu’il a continuées après son départ en retraite.


C’est donc un personnage d’une qualité humaine exceptionnelle, et très sympathique, qui aura dirigé l’AHICF pendant six ans. Beaucoup d’étapes importantes pour l’association ont été franchies sous sa direction. Administrateur de l’association depuis 1997, il a supervisé en 2000 le colloque « Une entreprise dans la guerre, la SNCF 1939-1945 ». Il a organisé et animé la table ronde, « La libéralisation des chemins de fer européens au regard de l’histoire » lors du colloque des vingt ans de l’association au Musée d’Orsay en 2007, avec la participation d’Anne-Marie Idrac.


Sous sa direction, le recours à la technique des archives orales sera lancée par l’AHICF et largement utilisée ensuite, notamment pour une collecte de la mémoire des cheminots pendant la Deuxième Guerre mondiale, qui donnera lieu ultérieurement à l’exposition sonore « Voix Cheminotes » aux Archives Nationales. Ce fut aussi le lancement de l’étude menée par Alain Gernigon et Daniel Wurmser visant à sélectionner 25 postes d’aiguillage représentatifs de l’évolution de l’histoire des techniques et des métiers de l’exploitation, qui permettra plus tard la sauvegarde du poste 1 de Lyon Perrache et la sortie du livre « Remarquables postes d’aiguillage ».


Pascal Lupo, Président de Rails et histoire, qui a bien connu Patrice Leroy, les administrateurs et collaborateurs de l’association qui ont eu l’occasion de beaucoup apprécier ses qualités et le rôle qu’il a tenu dans les activités de Rails et histoire, expriment leur tristesse devant cette brutale disparition. Ils expriment à l’intention de son épouse et de ses enfants toute leur sympathie et leur solidarité.

220 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Merci pour ce bel hommage !

Like
bottom of page