Des nouvelles du Comité Scientifique


Nous avions diffusé, dans le précédent numéro de Correspondance, de l’appel à candidature aux bourses d’étude de Rails & histoire. Le comité scientifique de l’association, chargé d’attribuer ces bourses, s’est réuni le 10 décembre dernier et a décidé de soutenir les travaux des étudiants suivants :





Master 1

  • Théo Dupouy, La trajectoire ferroviaire des Landes depuis 1945.

  • Marine Pineaud, Le pôle d’échanges de la gare de Perrache, par l’architecte René Gagès, 1972-1976.


Master 2

  • Philippe Bairras, Le district de Guarda, une zone « enclavée » ? Approche géohistorique et multiscalaire du réseau de transport ferroviaire portugais.

  • Adrien Duval, Modernisation des transports et construction européenne : une marque ferroviaire dans l’Europe du deuxième XXe siècle (1953-1987) : TEE.

  • Arthur Émile, Les nuisances environnementales liées à la combustion du charbon par les locomotives à vapeur en France (1837-1937).

  • Lison Négrel, Une étude historique au service d’une évaluation patrimoniale : le dépôt de la Plaine à Saint-Denis (1874-2015).

  • Arthur Pain, La construction de l’Uganda Railway dans l’actuel Kenya entre 1895 et 1901.

  • Anthony Soares, Les accidents ferroviaires et leurs perceptions en Franche-Comté (1866-1918).


Doctorat

  • Iñigo Ardaiz Aguas, Les barrières à l’entrée au sein des marchés du transport ferroviaire en France et en Europe : analyse rétrospective et leçons pour les processus d’ouverture à venir.

  • Yassine Khelladi, La mesure de la pertinence territoriale et de la performance sociale du Mass Transit : le cas du RER C.

  • Alexandrina Striffling, Le patrimoine des gares face aux nouveaux modes de mobilités : Analyse prospective des mutations du maillage territorial en Europe méridionale.


Par ailleurs, les bourses des étudiants de doctorat en cours de convention ont toutes été prolongées. Pauline Detavernier qui prépare une thèse intitulée « Le marcheur et la gare. Recherche historico-prospective sur le cheminement piéton en gare et sa gestion spatiale » et Yun Zhai qui étudie « La Compagnie Française des Tramways, de l’Éclairage Électriques et des Eaux de Shanghai : De la Construction à l’Exploitation, Performances, Stratégies, Structures (1906-1937) » vont bénéficier d’une troisième année de soutien. Pour sa part, Anthony Gouthez et son travail sur « Le projet Trans Europ Express dans la construction européenne » va signer le renouvellement de sa bourse pour la deuxième année.

Le comité a tenu à souligner que toutes les candidatures, y compris celles qui n’ont pu être retenues, étaient de qualité et a été particulièrement satisfait de noter une augmentation de 100 % du nombre de candidatures par rapport à l’année précédente. Il espère y voir le début d’un renouveau des études sur l’histoire ferroviaire (au sens large du terme).

Le prochain appel à candidatures, pour l’année universitaire 2021-2022, sera disponible au mois de juin 2021.


Les axes de recherche du programme scientifique


Au cours de l’année 2021, Rails & histoire envisage d’organiser deux colloques d’envergure, dont les modalités de tenue dépendront de l’évolution de la crise sanitaire.

Le premier sera consacré à l’histoire de la cabine de conduite ; il se tiendra les 10 et 11 juin, dans un lieu qui reste à déterminer. En raison des conditions actuelles, l’appel à communication a été prolongé jusqu’au 31 janvier prochain.


Le deuxième colloque, programmé en décembre 2021, issu de l’axe de recherche Train et écologie, aura pour objet : Le chemin de fer et ses artefacts matériels : regards sur deux siècles d’enjeux environnementaux. L’appel à communication sera diffusé très prochainement. Nous vous invitons à suivre l'avancement de ces travaux sur la page Hypothèses Train & Ecologie.

246 vues0 commentaire

© 2018 Créé par Rails & histoire