Rails et Histoire

"Trains. L’invitation aux voyages. Des circuits spectaculaires en France et à l’étranger"

Géo hors-série, septembre 2003, 5.90 euros

Compte rendu par Joanne Vajda, novembre 2003

Les lignes, choisies à la fois pour leur tracé que pour leur histoire et leur évolution actuelle, sont le prétexte d’un voyage qui aborde de multiples facettes de la vie liés au rail et ne se limite pas à l’aspect touristique de la question.
On y emprunte des parcours étonnants, à travers des sites d’une grande beauté, mais les auteurs portent aussi un regard sur l’aventure ferroviaire, le matériel, parfois hors du temps, encore en service aujourd’hui, contrastant avec des projets insensés, comme celui de train sous-marin, qui pourrait relier dans une trentaine d’années Bristol à New York en deux heures grâce à une vitesse trois fois supérieure à celle du son.
Un autre angle de vue abordé est celui de l’intervention de l’homme sur le paysage et de l’usage de ces trains, qui constituent parfois la seule liaison d’une région avec le reste du monde. La revue ne manque pas d’évoquer les palaces sur rails, dont le luxe ostentatoire qui rappelle la période de gloire du chemin de fer continue à faire rêver, malgré son contraste avec la misère humaine que l’on saisit par la vitre du wagon. Un œil attentif nous révèle les différentes formes de sociabilités et de liens sociaux qui se tissent au cours de ces trajets engendrés par les diverses architectures des wagons, les aménagements intérieurs et parfois même les toits des wagons et les marchepieds. Un reportage sur les cheminots fait ressortir les transformations de la SNCF insistant sur la féminisation de son personnel et sur son rajeunissement.
On y évoque la relation du chemin de fer avec la photographie – à travers les images dues à O. Winston Link des dernières locomotives à vapeur des États-Unis – et du cinéma – à travers des affiches de films de référence qui montrent que le train a toujours fasciné les réalisateurs de tous genres.

Intérêt pour l’historien des chemins de fer : C’est encore une approche qui devrait faire réfléchir les historiens sur les rapports interdisciplinaires qu’offre l’étude des voies ferrées. Histoire sociale, histoire technique, histoire culturelle et histoire politique se mêlent à la géographie, la sociologie et l’anthropologie enrichissant l’histoire des chemins de fer.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2003. Tous droits réservés.