Rails et Histoire

Origines sociales et géographiques des cheminots français

Revue d’histoire des chemins de fer, n° 22 (2000/1)

Actes des deuxièmes rencontres de la commission « Histoire sociale des transports par fer » de l’AHICF, accueillies par l’université de Paris-Panthéon-Sorbonne (Centre d’histoire sociale du XXe siècle), le 4 avril 1999.

D’où venait le demi-million de cheminots qui est né de la révolution industrielle en moins de cinquante ans ?

Pourquoi et comment choisissait-on au début du dernier siècle de devenir « employé de la compagnie » et de le rester ?

Quelles conséquences ce choix avait-il sur le mode de vie, l’habitat, mais aussi sur le choix d’un conjoint et la taille des familles ? Et, surtout, était-on cheminot de père en fils ?

Ces questions sont posées, et trouvent leur réponse, parfois surprenante, pour une dizaine de localités grandes ou petites, réputées « cheminotes » ou non, dispersées sur l’ensemble du territoire.

Ce numéro constitue une référence. Il fraye de très nombreuses pistes à des recherches qui devraient bientôt à l’ensemble du territoire et à la totalité du XXe siècle. Surtout, sa lecture renouvelle l’image que nous pouvons désormais nous faire du monde du rail d’il y a cent ans.

318 pages - Prix public 18 euros