Rails et Histoire

Les chemins de fer en temps de concurrence, choix du XIXe siècle et débats actuels

Revue d’histoire des chemins de fer, n°16-17 (1997)

Actes du cinquième colloque de l’AHICF (21-23 mai 1997) avec la collaboration de l’Union internationale des chemins de fer, sous la direction de Michèle Merger et de Michel Walrave.

Dès son apparition, le chemin de fer s’est révélé très différent des modes de transport traditionnels car, pour des questions de sécurité et de régularité, l’exploitation des installations fixes et la circulation des trains semblaient indissociables. De plus, la construction des lignes nécessitait d’énormes capitaux et donc l’intervention des banques.

Ces deux spécificités furent à l’origine de longues discussions, car les gouvernements ont dû répondre à trois questions :

  • quelle est la nature proprement dite du service ferroviaire ?
  • qui doit financer les travaux de construction des lignes ?
  • qui doit en être l’exploitant ?

Les débats auxquels nous assistons aujourd’hui rappellent donc ceux du siècle dernier. Aussi l’AHICF a-t-elle jugé opportun d’établir une comparaison entre les deux périodes : la confrontation des arguments exprimés au milieu du XIXe siècle et à l’heure actuelle semble indispensable non seulement pour nous aider à mieux comprendre le présent à la lumière du passé mais aussi pour en éclairer l’avenir.

Dix-neuf communications et deux tables rondes sont ici publiées, ainsi que la transcription intégrale des débats qui les ont commentées.

440 pages - Prix public 33 euros