Rails et Histoire

Mémoires d’ingénieurs, destins ferroviaires. Autobiographies professionnelles de Frédéric Surleau (1884-1972) et Robert Lévi (1895-1981)

Revue d'histoire des chemins de fer hors série , n°8 (mars 2007)

Mémoires d'ingénieurs, destins ferroviaires. Autobiographies professionnelles de Frédéric Surleau (1884-1972) et Robert Lévi (1895-1981)

Frédéric Surleau, directeur de la Voie aux chemins de fer de l’État où il était entré dès 1919, puis directeur général adjoint de la SNCF avant de rejoindre la haute administration où il occupa des postes très variés, y avait rencontré son cadet Robert Lévi, resté jusqu’en 1960 directeur des Installations fixes de la SNCF. Similitudes et différences entre ces deux carrières et destins ferroviaires liés par leur expérience commune du travail avec Raoul Dautry et par une solide amitié personnelle, valeurs et estime partagées à travers les épreuves de deux guerres mondiales font l’intérêt de ces documents jusqu’ici inédits, qui dépassent de beaucoup la seule activité professionnelle. En effet les deux ingénieurs se sont rejoints une dernière fois, à la toute fin de leur vie et à dix années de distance, dans l’impérieuse nécessité d’écrire pour leurs proches leur autobiographie.

346 pages - Prix public 22 euros

Voir une analyse de ces témoignages du point de vue de l’expérience de la guerre de 1914-1918 par Christian Chevandier :

Frédéric Surleau

Robert Lévi