Rails et Histoire

Règlement des bourses d’études

Les signataires des conventions d’étude de Rails et histoire, les membres du Comité scientifique de Rails et histoire, les directeurs des travaux de recherche qui font l’objet d’une convention s’engagent ensemble à faire valoir ces principes et à respecter ces dispositions qui ont pour but, dans le cadre de relations contractuelles équilibrées, de favoriser la recherche et de faciliter le parcours de recherche des étudiants qui s’adressent à l’association.

I. Principes du soutien de recherche

L’Association pour l’histoire des chemins de fer a inscrit au nombre de ses missions le devoir de « susciter de nouvelles recherches, approches et analyses touchant l’histoire des chemins de fer ». Elle accorde en conséquence, outre l’aide méthodologique et documentaire qu’elle leur apporte dans tous les cas, une aide financière aux étudiant/e/s dont les travaux universitaires contribuent à la réalisation de cet objectif.

L’aide financière de l’Association pour l’histoire des chemins de fer, qui consacre à ce poste une part importante de ses ressources, est spontanée et librement consentie ; elle s’adresse à la recherche et accompagne le cursus dans lequel s’inscrit la rédaction du mémoire sans cependant dépendre entièrement de ses progrès. La sanction universitaire des travaux en est la condition nécessaire : le versement de la totalité de l’allocation prévue par la convention est soumis à l’obtention du diplôme ou à la réinscription et à l’avis favorable du directeur de recherche. Cependant, le comité scientifique de l’Association peut décider de suspendre l’aide de l’association à l’étudiant s’il s’estime insatisfait des progrès ou des résultats de la recherche et de la collaboration du/de la contractant/e. Le/a chercheur/se est invité/e en particulier à tenir le comité régulièrement informé des progrès de ses travaux.

Les bourses d’études de l’Association sont soumises à la condition des ressources du/de la candidat/e. Ces bourses sont imposables. Le montant total de chaque bourse d’études peut atteindre 2 500 euros (2 500 euros pour une convention annuelle, 2 500 euros par an pour une convention conclue pour plusieurs années).

L’aide scientifique de l’Association pour l’histoire des chemins de fer reste bien entendu acquise à tous les étudiant/e/s qui s’adressent à elle, au moment de la définition de leur sujet de recherche ou en cours d’année, qu’ils bénéficient ou non d’un soutien financier de sa part. L’Association met à la disposition des étudiant/e/s la connaissance qu’elle peut avoir des sources et de la bibliographie du domaine auquel elle se consacre depuis 1987, accélérant ainsi la définition de leur projet. Elle les met en contact avec des chercheurs confirmés mais aussi, et surtout, avec des professionnels du rail, actifs ou retraités, prêts à les guider dans des domaines dont ils ignorent souvent les techniques, les procédures ou le vocabulaire afin de faciliter leur compréhension des sources, ou à les faire profiter de leurs compétences professionnelles et, le cas échéant, de leur témoignage. À l’issue de la convention le comité scientifique de l’Association pourra proposer à l’étudiant/e de venir exposer le résultat de ses travaux à l’une des journées d’études de l’association ou à soumettre un article à sa Revue d’histoire des chemins de fer. Chaque année, une Journée des jeunes chercheurs est organisée pour présenter d’une part les ressources de l’Association aux jeunes chercheurs/ses, d’autre part pour leur permettre de présenter leurs travaux en cours ou récemment achevés et d’en débattre entre eux et avec les membres du Comité scientifique.

II. Type et sujet des travaux qui peuvent faire l’objet d’une convention d’étude

Orientation générale

1-L’Association pour l’histoire des chemins de fer admet uniquement la candidature des étudiant/e/s dont le parcours de recherche a pour objectif la rédaction d’un mémoire.

Ce mémoire doit remplir deux conditions :

  • le mémoire doit être le résultat d’un travail de recherche sur sources originales
  • son sujet doit présenter une dimension historique.

Le Comité scientifique de l’Association pour l’histoire des chemins de fer accepte donc les candidatures des étudiant/e/s inscrit/e/s :

  • en Master 1, pourvu que l’année de M1 donne lieu à la rédaction d’un mémoire de recherche répondant aux deux conditions ci-dessus (ou les diplômes de niveau équivalent impliquant la rédaction d’un mémoire de recherche : mémoires de fin d’études d’écoles de commerce, d’ingénieurs, de documentation, d’architecture, d’instituts d’études politiques, diplômes d’ingénieurs...)
  • en Master 2 option recherche, pourvu que l’année de M2 donne lieu à la rédaction d’un mémoire de recherche répondant aux deux conditions ci-dessus ;
  • en doctorat (quelle que soit l’année d’inscription).

Par ailleurs, les Master professionnels comportant un projet en rapport avec la mise en valeur du patrimoine ferroviaire (architecture, aménagement, gestion du patrimoine, tourisme…) et donnant lieu à un rapport ou mémoire pourront être soutenus, pour autant que ce dernier réponde aux conditions ci-dessus.

2- L’Association pour l’histoire des chemins de fer examine en priorité les projets de recherche portant sur un sujet proposé par son comité scientifique, mais ne limite pas son aide aux étudiant/e/s qui les choisissent et n’exclut a priori aucun thème de recherche portant sur les transports par rail (internationaux, nationaux, régionaux, locaux, urbains - métros et tramways).

Conventions d’étude

La durée des conventions d’étude est d’une à deux années universitaires. Dans tous les cas le versement des sommes stipulées par la convention d’étude est soumis :
- au respect de tous les articles de la convention d’étude,
- à la sanction universitaire des travaux et à l’avis du directeur de recherche,
- à l’avis du comité scientifique sur le déroulement de la convention et sur ses résultats.

Pour le doctorat pourront être conclues plusieurs conventions de recherche d’une durée de un an, consécutives ou non selon le progrès des travaux et la situation de chacun, pour une durée totale de trois ans et prévoyant chacune une bourse annuelle qui pourra atteindre 2 500 euros.

Pour le Master (ou les diplômes de niveau équivalent impliquant la rédaction d’un mémoire de recherche : mémoires de fin d’études d’écoles de commerce, d’ingénieurs, de documentation, d’architecture, d’instituts d’études politiques, diplômes d’ingénieurs...) : une convention de recherche d’une année prévoit une bourse qui pourra atteindre 2 500 euros.

Déroulement de la convention et obligations réciproques

Modalités de versement de la bourse d’études

Un premier versement d’un montant de 550 € intervient à la signature de la convention de recherche, un deuxième de 700 € six mois plus tard au reçu, selon le diplôme préparé, soit d’un rapport sur leur avancement, soit du plan de rédaction détaillé du mémoire et de la rédaction d’un chapitre. Lorsque le Comité aura pris connaissance soit, en cours de master ou de doctorat, d’un rapport sur l’ensemble des travaux scientifiques effectués dans l’année et l’avancement du master ou de la thèse, soit, à leur issue, du mémoire soutenu et revêtu de sa sanction universitaire, il pourra décider d’un troisième versement, qui peut le cas échéant atteindre le montant maximal de mille deux cent cinquante euros.

Suivi

Le comité scientifique de Rails et histoire propose, sous réserve de l’accord du directeur/trice des travaux et si celui-ci/celle-ci le juge utile, un correspondant en son sein qui fait le lien entre l’étudiant/e et Rails et histoire et pourra l’orienter s’il/si elle le souhaite. L’étudiant/e transmet les divers documents souhaités au secrétariat de Rails et histoire et à son correspondant. Ce correspondant émet à leur sujet des suggestions, l’avis du directeur des travaux restant prépondérant, et s’assure de leur avancement.

Engagements réciproques

Rails et histoire n’acquiert aucun droit sur les résultats de la recherche au titre de l’aide consentie, qui est un acte de mécénat. Les membres du comité scientifique s’engagent à ne pas divulguer les résultats de la recherche avant la soutenance publique du mémoire, à ne procéder à aucune utilisation des recherches, publication du mémoire ou de l’une de ses parties. Les étudiants qui bénéficient d’une bourse s’engagent à mentionner l’aide financière et scientifique que leur aura apportée Rails et histoire sur leur mémoire (sur la page de titre intérieure pour le moins), sur les publications ultérieures, totales ou partielles, de leur recherche et à l’occasion des exposés, communications à des colloques, etc. qui feront état de ses résultats.

III. Candidatures

Le dossier de candidature est adressé à l’association soit sous forme numérique soit sur papier. Dans ce dernier cas, les pièces précédées d’un * doivent être scannées et envoyées en pièce jointe d’un courrier électronique en plus du dossier sur papier.

Il doit comporter (l’Association pour l’histoire des chemins de fer ne fournit pas de formulaire à remplir) :

Projet scientifique et présentation du candidat : *1. comme pièce principale et indispensable, un projet de recherche, augmenté d’une première esquisse de bibliographie et d’un état sommaire des sources qui seront explorées, *2. accompagné de la recommandation motivée du directeur de recherche, qui approuve le projet de recherche présenté, 3. un exemplaire du mémoire de Master 1 (pour les Master 2), ou du Master 2 (pour les thèses) *4. un curriculum vitae du candidat, 5. une lettre par laquelle : a. il se prononce pour le sujet défini par son directeur en accord avec le comité scientifique de l’Association pour l’histoire des chemins de fer et b. s’engage à respecter la convention d’étude que l’Association pour l’histoire des chemins de fer passera avec lui si sa candidature est retenue et, en particulier, à mener dans toute la mesure du possible son projet à bonne fin.

Pièces administratives : 6. une copie de la carte d’étudiant du candidat pour l’année en cours, 7. une déclaration, sur l’honneur, de l’état de ses ressources ; le candidat devra se tenir prêt à fournir à l’administration fiscale, si celle-ci les demande, les pièces justificatives correspondantes, 8. une copie du dernier diplôme obtenu (pour les masters et les maîtrises, la licence ; pour les Master 2, le Master 1 ou le diplôme d’ingénieur, d’architecte, etc. ; pour les thèses, le Master 2 ou DEA) et, pour les thèses, une copie du récépissé de l’enregistrement du sujet au fichier central des thèses.

-  La date limite prescrite pour la réception des candidatures est impérative. Si le candidat ne peut joindre les pièces administratives n° 6 ou 8, il est invité à le signaler et à indiquer la date à laquelle il pourra s’acquitter d’un envoi complémentaire.

  • Imprimer
  • Partager sur Facebook
  • Google +
  • Partager sur Twitter

Calendrier

« avril 2017 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30