Rails et Histoire

Publication. "Les chemins et l’histoire", boire et manger en chemin

Difficile de voyager sans s’alimenter. La problématique est à l’ordre du jour.

Publication. "Les chemins et l'histoire", boire et manger en chemin

ViaStoria, dénomination derrière laquelle s’abrite le Centre pour l’histoire du trafic (institut de l’Université de Berne), se consacre depuis plus de 25 ans à l’étude, à la remise en état et à l’utilisation adéquate des voies de communication historiques de Suisse. Publiée deux fois l’an, le dernier numéro de sa revue Les chemins et l’histoire (2013/1) a retenu pour thème le « Boire et manger en chemin » par référence à la Semaine suisse du Goût (12 au 22 septembre) à laquelle il s’est associé, l’objectif étant « de faire prendre conscience du lien fondamental entre agriculture durable, culture du goût et voyage au rythme de ses pas » (Joseph Zisyadis, président de la Semaine suisse du Goût) [1].

Si les rapports entre chemins de fer et alimentation n’ont pas leur place dans ce numéro, ils occuperont le devant de la scène lors de deux colloques à venir. Organisés sous le patronage de Jean-Pierre Williot (université François-Rabelais de Tours) et de Laurent Tissot (professeur à l’université de Neuchâtel), avec la participation de l’AHICF qui les a inscrits à son programme scientifique 2013-2018, le premier devrait se tenir à Tours en décembre 2014 sur le thème de la restauration ferroviaire, le second à Neuchâtel courant 2015 sur celui de l’équation alimentation et mobilité.

  • Imprimer
  • Partager sur Facebook
  • Google +
  • Partager sur Twitter