Rails et Histoire

Publication. "L’Apocalypse joyeuse. Une histoire du risque technologique" par Jean-Baptiste Fressoz

Un ouvrage de synthèse sur l’histoire du risque met en perspective la perception du risque d'accident ferroviaire au XIXe siècle.

Publication. "L'Apocalypse joyeuse. Une histoire du risque technologique" par Jean-Baptiste Fressoz

« L’Apocalypse joyeuse expose l’entrée de la France et de la Grande-Bretagne dans la modernité industrielle (fin XVIIIe-XIXe siècle) : celle des vaccins, des machines, des usines chimiques et des locomotives. Elle nous plonge au cœur des controverses vives qui surgirent autour des risques et des nuisances de ces innovations, et montre comment les critiques et les contestations furent réduites ou surmontées pour qu’advienne la société industrielle. L’histoire du risque ici racontée n’est pas celle d’une prise de conscience, mais celle de la construction d’une certaine inconscience modernisatrice. »

La révolution ferroviaire ne pouvait être ignorée de Jean-Baptiste Fressoz qui lui consacre plusieurs pages, notamment dans son introduction où il met à mal le mythe de la peur des trains, source pour nos aïeux de bien des maux, imaginaires bien sûr (p. 22-25).

Historien des sciences, des techniques et de l’environnement, Jean-Baptiste Fressoz est maître de conférences à Imperial College (Londres).

Coll. "L’Univers historique", Editions du Seuil, février 2012, 320 p.

  • Imprimer
  • Partager sur Facebook
  • Google +
  • Partager sur Twitter