Rails et Histoire

Publication. Histoire de l’atelier du chemin de fer d’Epernay, par Pierre Guy

L'histoire des ateliers d'Epernay de 1850 à nos jours

Publication. Histoire de l'atelier du chemin de fer d'Epernay, par Pierre Guy

Ne nous y trompons pas, Pierre Guy nous convie ici moins à l’histoire du chemin de fer de Paris à Epernay qu’à celle de son influence sur le développement de la ville d’Epernay, grâce notamment à l’implantation et au développement en son sein des ateliers de la Compagnie des chemins de fer de l’Est.

« Hormis certains articles techniques parus dans des revues ferroviaires spécialisées, nul ne s’était confronté encore à l’histoire de cet établissement unique : principal constructeur de locomotives de la Compagnie des chemins de l’Est, il allait subir ensuite deux reconversions totales pour devenir un établissement "Diesel" puis "Electrique". Je trouvais donc naturel, bien que n’étant ni historien ni collectionneur, de tenter de bâtir une rétrospective sérieuse de ces 160 années de vie industrielle cheminote locale. Mais, très vite, mes premières recherches mirent en relief un fait évident : les histoires des ateliers et de la ville étaient intimement liées, particulièrement de 1850 à 1970, période pendant laquelle elles avaient été en totale osmose. L’essor de la ville, en tous domaines – économique, social, politique, patrimonial, festif, sportif et commercial – a découlé et a suivi celui de la Compagnie de l’Est et de ses ateliers. De fait, ce n’est qu’à partir du début des années 1970 que s’est opéré le grand tournant qui a fait d’Epernay la "capitale du champagne". Sans le chemin de fer, Epernay ne serait, aujourd’hui, qu’une petite sous-préfecture de 8 à 10 000 habitants. »

Né en 1949, Pierre Guy est un pur produit SNCF. Entré aux ateliers d’Epernay en 1963 par la voie de l’apprentissage, il en est sorti en 2003 en tant qu’ingénieur de maintenance du matériel hors classe. C’est donc tout naturellement qu’il s’est intéressé à leur histoire et à celle de la ville, multipliant articles et conférences. Un travail de longue haleine, fruit de cinq années de recherches. Membre de l’AHICF depuis 2007, il avait accepté de retracer les grandes heures de l’Atelier dans Les Rails de l’histoire.

Pierre Guy, Histoire du chemin de fer d’Epernay, Paris, Editions Dominique Guéniot, décembre 2013, 214 p.

Plus de 600 illustrations, pour la plupart inédites, agrémentent l’ouvrage. Des « annexes » détaillent les matériels construits, modifiés et réparés par les ateliers : un document unique qui témoigne de la compétence et de l’adaptabilité des cheminots sparnaciens. Format 29 x 39 cm. 42 € + 3,50 € de frais d’envoi.

Editions Dominique Guéniot – 4 rue de la Sorbonne, 75005 Paris – contact[at]editionsgueniot.com

Ouvrage présent dans le fonds documentaire de l’AHICF où il peut être consulté.

  • Imprimer
  • Partager sur Facebook
  • Google +
  • Partager sur Twitter