Rails et Histoire

Pour aller plus loin

DE LA COLLECTE À L’EXPOSITION

À la fin de l’année 2011, la SNCF a lancé un appel à témoignages auprès des cheminots et de leurs familles ayant vécu et travaillé pendant la Deuxième Guerre mondiale et a confié à Rails et histoire, dans le cadre d’une convention, le projet de collecte, de traitement scientifique et technique et de mise en ligne des entretiens oraux réalisés.

Au total, plus de 700 réponses ont été reçues, 400 heures d’entretien ont été enregistrées dans toute la France et plus de 3 000 documents ont été recueillis. L’ensemble des 210 entretiens a été réalisé par l’équipe du Pôle Archives orales de Rails et histoire, qui travaille à la constitution de fonds patrimoniaux liés à la parole tels que les témoignages. Les entretiens constituent la collection « Vie et travail au quotidien pendant la Deuxième Guerre mondiale : mémoire et récits de cheminots » et sont accessibles sur la base de données en ligne Mémoire orale de l’industrie et des réseaux : www.memoire-orale.org.

Par sa méthode, par son ampleur et par son sujet, cette collecte d’archives orales est inédite. Ce projet a eu pour ambition de capter la mémoire des employés d’une entreprise publique française de la première moitié du XXe siècle, en particulier de la Deuxième Guerre mondiale. Sur la base du volontariat, les témoins ont raconté leur expérience personnelle et familiale et leurs souvenirs de cette période dans un cadre et une relation de confiance, après un ou plusieurs échanges par lettre, courriel ou téléphone.

Ces entretiens peuvent être qualifiés de « récits d’expérience », en ce qu’ils sont inspirés de la technique du récit de vie mais se concentrent sur une tranche de la vie de chaque témoin et de sa famille. Ils ont été recueillis en s’appuyant sur une grille commune de questions adaptée par l’enquêteur à chaque témoin, à son expérience, à son récit individuel et aux circonstances propres à la rencontre. Le choix a été fait d’utiliser le captage sonore uniquement, avec un enregistreur Tascam DR-40. Pour pallier l’absence d’images animées du témoin, il a été décidé de réaliser un portrait photographique de chaque personne rencontrée, en début ou en fin d’entretien, avec un Lumix LX5.

Ce projet a pour objet principal la mémoire d’une époque vécue il y a soixante-dix ans, la guerre, ses violences, un milieu professionnel structuré, la mémoire et la transmission intergénérationnelle. Nous avons pu constater que cette mémoire constitue un sujet cher à beaucoup des personnes qui ont répondu à l’appel et provoque le besoin de parole. Nés entre les années 1910 et 1960, deux tiers des 210 personnes rencontrées appartiennent au troisième, voire au quatrième âge et les femmes représentent un quart des témoins. La plupart d’entre elles a fait preuve d’une grande lucidité dans sa manière de raconter ses souvenirs, de choisir les documents à montrer et les événements à relater et de contrôler l’usage et la destination de l’enregistrement.

Arpentant toute la France en train, bus, voiture et parfois à pied, les enquêteurs ont beaucoup voyagé : ils ont fait deux fois et demi le tour de la terre ! (100 000 km).

Rails et histoire a choisi la forme d’une exposition sonore pour porter à la connaissance du plus grand nombre les résultats de cette collecte de grande qualité et mettre en valeur ce patrimoine inédit. Les témoignages recueillis constituent le cœur de l’exposition, sous la forme de montages sonores. Ils sont accompagnés d’un certain nombre des documents collectés ainsi que d’objets.

« Voix cheminotes » est centrée sur la vie et le travail de jeunes gens âgés de 15 à 30 ans pendant la Deuxième Guerre mondiale et dont, pour beaucoup, la première expérience professionnelle s’est faite à la SNCF. L’exposition restitue une époque – les années 1930-1950 – à travers les témoignages de ces jeunes cheminotes et cheminots et contribue à notre connaissance des réalités de la période. Les événements, généralement racontés du point de vue national ou de la communauté professionnelle, sont ici ramenés à la dimension d’un individu. Ces témoignages présentent en particulier l’intérêt de ne pas toujours coïncider avec les résultats des travaux des chercheurs. Ils sont parfois lacunaires et n’abordent pas des événements qui nous apparaissent aujourd’hui incontournables, ce en quoi ils sont significatifs.

Trois grands axes sont au cœur de l’exposition : la vie personnelle, la vie quotidienne et la vie professionnelle des témoins. Ces axes croisent une approche chrono-thématique : la collecte et les témoins sont d’abord présentés, puis les événements de l’entre-deux-guerres évoqués dans les témoignages, avant d’aborder la période de la guerre et de l’Occupation et ses répercussions sur le groupe professionnel des cheminots. Une attention toute particulière est prêtée aux singularités géographiques induites par l’existence de zones de statut différent sur le territoire français. Une place de choix est enfin accordée aux mémoires et à leur transmission.

Cécile Hochard, Commissaire de l’exposition "Voix cheminotes". Chargée de mission à Rails et histoire

JPEG - 1.8 Mo
Carte des dépôts titulaires, ateliers de réparation et régions SNCF en 1939. © Rails et histoire / Pandélis Mavrogiannis
  • Imprimer
  • Partager sur Facebook
  • Google +
  • Partager sur Twitter

  • Le rail à toute(s) vitesse(s). Deux siècles de vitesse sur (...)
  • Regards sur le XXe siècle
  • Parler de soi, écrire sa vie au travail : la pratique (...)
  • Pour une histoire européenne des chemins de fer, de (...)
  • Les cheminots dans la Résistance
  • De la série à l'individu, archives du personnel et archives (...)
  • Une entreprise publique dans la guerre : la SNCF (...)
  • Les archives du personnel des grandes entreprises, de (...)
  • Écritures du chemin de fer
  • Les cheminots dans la guerre et l'Occupation, témoignages et (...)
  • Mémoires d'ingénieurs, destins ferroviaires. Autobiographies (...)
  • Ateliers et dépôts du Matériel ferroviaire, deux siècles (...)
  • Le siècle des chemins de fer secondaires en France, (...)
  • Pour un programme de collecte d'archives orales : le (...)
  • Le paysage ferroviaire : mémoire et patrimoine
  • Les cheminots dans la Résistance. Une histoire en évolution
  • Les chemins de fer : de l'histoire diplomatique à l'histoire (...)
  • Images de cheminots. Entre représentations et identités
  • La gare et la ville. Usages et représentations
  • Le livre des 20 ans de l'AHICF
  • Faire l'inventaire du patrimoine des chemins de fer. (...)
  • Approvisionnement ferroviaire et pratiques alimentaires des (...)

Calendrier

« novembre 2017 »
L M M J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3