Rails et Histoire

Pierre MAYÉ, "Une occasion manquée à Arras au XIXe siècle : la construction des premières locomotives", Histoire et archéologie du Pas-de-Calais

Bulletin de la Commission départementale d’histoire et d’archéologie du Pas-de-Calais, t. XXII, 2004, p. 69-88

Compte rendu par Joanne Vajda, janvier 2006

S’appuyant sur le fonds Seguin conservé aux Archives départementales de l’Ardèche, sur le dépouillement de la presse locale aux Archives départementales du Pas-de-Calais et sur les archives de la Compagnie de chemin de fer du Nord (conservées au CAMT, à Roubaix), Pierre Mayé analyse dans son article les relations entre Alexis Hallette et les frères Seguin, montrant comment l’industriel arrageois, malgré son intérêt pour le chemin de fer, a manqué l’occasion de construire les premières locomotives. D’autres constructeurs de la région se lancent dans l’aventure, Traxler et Bourgois, Martin de Roclincourt et Frantz de Chelers, malheureusement sans parvenir à commercialiser leurs produits. Alfred Hallette, fils d’Alexis, comme l’a aussi montré Anne Callite dans la biographie du père, fit à son tour faillite, car il ne réussit pas à surmonter les difficultés de la crise de 1847-1848.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer : L’histoire de l’aventure ferroviaire croise l’histoire d’Arras révélant l’impossible essor de cette ville au démarrage de l’ère industrielle.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2006. Tous droits réservés.