Rails et Histoire

Petits Trains du Trégor. Ligne Morlaix-Primel-Plestin - Laurent Goulhen

Morlaix, Skol Vreizh, 2003, 135 p., 28 €.

Compte rendu par Joanne Vajda, décembre 2003

Publié avec le concours de la Région Bretagne et des conseils généraux du Finistère et des Côtes-d’Armor, l’ouvrage retrace l’histoire d’une petite ligne exploitée pendant 22 ans, à partir de 1912, jusqu’à Primel, puis jusqu’à Plestin, à partir de 1914, qui rappelle non seulement le développement du commerce local, mais aussi celui du temps de loisirs. C’est l’occasion pour l’auteur de rappeler l’arrivée du chemin de fer dans la région de Morlaix, la construction du viaduc qui traverse la ville, celle du funiculaire et l’édification des lignes secondaires.
Plestin-les-Grèves ne fait pas partie du réseau complémentaire dont la construction est décidée en 1894. Mais, cinq ans plus tard, le conseil général du Finistère demande une étude d’une nouvelle série de lignes, parmi lesquelles figure celle de Morlaix à Plestin par Lanmeur.
Pratiquement en même temps apparaît l’idée d’une ligne interdépartementale de Morlaix à Lannion par Plestin. Après de longues années de discussions, les travaux de construction de la ligne de Morlaix à Primel et Plestin démarrent le 19 février 1910. Dès son ouverture la ligne connaît un grand succès, malgré des incidents, des déraillements et des avaries à répétition. L’exploitation chaotique de la ligne par la Compagnie des Chemins de fer armoricains durant la guerre mène au changement de concessionnaire. C’est la Compagnie des Chemins de fer départementaux du Finistère qui exploite la ligne à partir de 1922. Peu à peu le transport routier prend le dessus sur le transport ferroviaire, menant à la disparition du Petit Train.
L’auteur évoque la construction des gares sur la ligne, mais aussi le personnel ayant participé à son exploitation et ses clients. De nombreuses illustrations accompagnent le texte, ainsi que des citations, provenant généralement de périodiques locaux.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer  : Un ouvrage qui mérite d’être cité comme un bon exemple de croisement d’histoire ferroviaire et d’histoire locale. A noter du même auteur : Le Petit Train de Saint-Brieuc au Phare du Légué, édité par l’Association des Chemins de Fer des Côtes-du-Nord (1997) et un ouvrage en préparation : Petits Trains du Trégor – Ligne de Lannion à Plestin.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2003. Tous droits réservés.