Rails et Histoire

Panorama Weltwerbe Semmeringbahn. Stand der Dinge, Innsbruck, Studienverlag, coll. "Publikationen des Südbahnsmuseum“ (vol. 3) - Günter Dinhobl et Birgit Haehnel (dir.)

2010, 64 p. et dépliant de 54 p. / 11 m sous coffret, 29,90 €, ISBN 978-3-7065-4978-3.

Panorama Weltwerbe Semmeringbahn. Stand der Dinge, Innsbruck, Studienverlag, coll. "Publikationen des Südbahnsmuseum“ (vol. 3) - Günter Dinhobl et Birgit Haehnel (dir.)

Compte rendu par Marie-Noëlle Polino, octobre 2011

B. Haehnel, historienne de l’art et directrice du musée de la ligne inscrite au patrimoine mondial du Semmering, a pris comme point de départ de cet ouvrage très original la mode romantique des panoramas et leur conjonction avec le développement du déplacement par train qui crée ce type de vision et donc de paysages. Or le constructeur de la ligne du Semmering, Carl Ritter von Ghega, a précisément publié en 1854 un « panorama » qui a installé une vision pittoresque romantique des paysages vus du train et créés par lui. Les divers contributeurs montrent comment cette approche de ce qui est depuis 1998 un bien patrimonial de l’humanité peut nous apprendre de sa consistance, sa médiation, l’évolution de sa perception, et quelles sont les mesures à prendre pour assurer sa conservation d’ensemble. Cette initiative trouve son aboutissement dans la publication d’un panorama actuel, long de onze mètres, qui allie dessin, photographies contemporaines et images d’archives, offrant une vision en trois dimensions – les éléments disparus ou non réalisés sont figurés, des images anciennes et actuelles du même bâtiment sont juxtaposées – de la ligne, de la succession des sites, de la complexité et de l’hétérogénéité des éléments qui composent ce patrimoine.
Notre commentaire  : si le panorama et sa place dans l’histoire des représentations ont très étudiés dans les années 1990, surtout comme précurseur du cinéma, le rapport de ses formes et de sa production avec l’évolution contemporaine de la mobilité, indiqué par une note de W. Schivelbusch dans son Histoire des voyages en train (édition française, 1990, p.67-68), a peut-être été moins précisément souligné. Cet ouvrage comble donc une lacune et appelle à des études comparatives mais, surtout, il démontre la fécondité de cette perception pour notre appréhension contemporaine de ce que peut et doit rester un patrimoine linéaire dont le mouvement est un élément constitutif. Cette très belle réalisation est donc, aussi, un outil de sensibilisation de toutes les parties prenantes à la sauvegarde de la ligne du Semmering par les promoteurs de son inscription au patrimoine mondial.

Ouvrage dans catalogue de la bibliothèque AHICF en ligne.

Copyright © AHICF, Marie-Noëlle Polino, 2011. Tous droits réservés.