Rails et Histoire

Michel MARGAIRAZ, Olivier DARD (dossier coordonné par), "Le service public, l’économie, la République (1780-1960)", Revue d’histoire moderne et contemporaine

Tome 52, n° 3 (juillet-septembre 2005), 208 p., 25 €

Compte rendu par Joanne Vajda, janvier 2006

Ce numéro de la Revue d’histoire moderne et contemporaine propose une analyse des services publics économiques à travers celle des parcours, qui parfois s’entremêlent, de trois groupes d’acteurs : les praticiens (entrepreneurs, ingénieurs et administrateurs) qui mettent en place et gèrent des activités locales ou nationales liées à ce que l’on nommera ultérieurement « services publics », les gouvernants ou responsables politiques qui définissent le socle des croyances et des convictions autour de ces services et, enfin, les experts, économistes et juristes, qui formalisent les spécificités des services publics. Un tel sujet, situé au croisement de plusieurs disciplines, se devait d’être abordé depuis divers angles de vue. Juristes, sociologues, historiens de l’économie et du politique ont été sollicités, ce qui a permis de montrer les différentes temporalités dont dépend la mise en œuvre des services publics, liés à l’industrialisation, à la construction socio-politique de la République et à la mise en place d’une juridiction spécifique. Selon Michel Margairaz et Olivier Dard, deux grandes configurations historiques se succèdent à partir du début du XXe siècle : la première, qui coïncide avec la formulation de la doctrine du service public et privilégie la formation de services publics locaux, fait appel aux gestionnaires privés ; la seconde permet la formation des grandes entreprises nationales de réseaux et voit progressivement se confondre les services publics économiques et le secteur économique public.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer : Cette analyse permet à l’historien des chemins de fer de replacer dans son contexte la création et la maturation du service public des transports ferroviaires.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2006. Tous droits réservés.