Rails et Histoire

Mai 68 en gare de Paris Lyon - Jean Perrault

IHS, CGT Cheminots, s.l.n.d. [2005], 100 p.

Compte rendu par Joanne Vajda, juillet 2005

Cette publication hors série des cahiers de l’Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots publie le témoignage de Jean Perrault, secrétaire général du Syndicat CGT des cheminots de Paris sud-est de la gare de Lyon et membre du Parti communiste, sur les événements survenus en mai-juin 1968. Ce témoignage, qui se veut une contribution à l’histoire générale du mouvement de mai 1968, explique les conditions dans lesquelles a démarré et s’est déroulée la grève des cheminots de Paris sud-est, sans prétendre analyser les causes de cette manifestation ou les responsabilités de chacun.
’auteur, après avoir situé le déclenchement de la grève dans le contexte de mai 1968, rend compte succinctement de la façon dont est organisée la SNCF à cette époque et des revendications des cheminots. Il explique comment s’organise la grève et quelles ont été ses conséquences : augmentation des salaires, réduction du temps de travail, réévaluation des droits syndicaux et amélioration du fonctionnement de la SNCF. Le témoignage n’est pas seulement basé sur la mémoire de Jean Perrault, mais aussi sur les tracts diffusés entre le 17 mai et le 6 juin par la CGT et le comité central de grève de Paris sud-est, qui figurent en annexe.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer  : Sans remettre en cause les résultats considérables de cette grève, la dissociation avec le mouvement étudiant qui se déroulait simultanément, déjà discutée par les historiens des chemins de fer et du syndicalisme (voir la Revue d’histoire des chemins de fer, 19 (1998), apparaît en pleine lumière.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2005. Tous droits réservés.