Rails et Histoire

Livre-mémorial des cheminots décédés par mesure de répression

Présentation, octobre 2015

Objectifs

Lancé à la demande de SNCF, le projet de « Livre Mémorial des cheminots décédés par mesure de répression pendant la Deuxième Guerre mondiale » fait converger plusieurs recherches et travaux lancés tant par SNCF que par les associations de cheminots et leurs organisations sociales. Avec l’objectif premier de rendre hommage aux victimes en les faisant mieux connaître, il suit les méthodes éprouvées des dictionnaires biographiques et historiques (Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier ; Dictionnaire de la Résistance) et constitue ainsi une étude approfondie des victimes cheminotes de la répression. Dans le domaine de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale, il vient en complément, en adoptant le point de vue de l’appartenance professionnelle, des « livres-mémoriaux » qui ont été construits par S. Klarsfeld pour les Juifs de France, par la Fondation pour la mémoire de la Déportation pour les déportés de répression, par divers ordres et instituts (Compagnons de la Libération), par plusieurs collectivités locales. Plus généralement, l’ouvrage s’inscrit dans le mouvement actuel de l’histoire qui privilégie les parcours de vie des individus pour mieux en comprendre les ressorts et favorise les projets collectifs. Du point de vue de la mémoire, le projet participe à la constitution des monuments définitifs de la Première et Deuxième Guerre mondiales (Murs des noms, Anneau de la mémoire, plaques dans l’espace public et, en ce qui concerne SNCF, dans les gares).

Résultats

Le livre doit rassembler les fiches biographiques de tous les agents, employés ou anciens agents et employés de la SNCF décédés à la suite des mesures de répression de l’occupant ou du gouvernement de Vichy, quel qu’ait été le mode de leur exécution ou décès (fusillés après condamnation, otages exécutés, morts avant jugement dans les prisons, abattus ou massacrés, morts en déportation ou très peu de temps après leur retour). Il n’inclut pas les autres victimes de guerre, c’est-à-dire les personnes mortes lors de bombardements, mitraillages (cas des équipes de conduite), ni les militaires morts sous les drapeaux en 1939-1940 ou 1944-1945, mais plusieurs listes spécifiques seront publiées en annexe. Les recherches s’étendent de 2012 à 2016. Plus de 2 500 personnes ont été identifiées et leur parcours, professionnel et de répression, étudié. Des milliers d’autres ont été vérifiés. Les archives utilisées sont en premier lieu les dossiers nominatifs des victimes conservés par le Service historique de la Défense et les fiches et dossiers des agents conservés par la SNCF. Les fonds des organisations sociales, ceux de l’association Rail et mémoire, ainsi que les travaux réalisés par le Cercle généalogique des cheminots sont mobilisés, les papiers familiaux sont recherchés et collectés.

Le projet doit déboucher sur : un ouvrage qui réunira, après une introduction historique et méthodologique, notices biographiques et listes, publié en 2016-2017 ; une base de données ; des réunions, colloques et journées d’étude.

Partenaires du projet

Les partenaires de Rails et histoire, chargée par convention passée avec SNCF de la maîtrise d’ouvrage du projet, sont l’ANCAC, l’association Rail et mémoire, le Cercle généalogique des cheminots, l’Institut d’histoire sociale CGT Cheminot. Pour mener le projet à bien, Rails et histoire a conclu des accords de coopération avec : la direction de la Mémoire, du patrimoine et des Archives (ministère de la Défense) et le Service historique de la Défense ; La Coupole, Centre d’histoire et de mémoire du Nord-Pas-de-Calais ; la Fondation pour la mémoire de la déportation ; l’association Mémoire Vive.

Comité de pilotage

  • SNCF : Agnès d’Angio Barros, directrice, service des archives et de la documentation de SNCF ; Bernard Emsellem, conseiller du président ; Anne Savoie, pôle expertise, service des archives et de la documentation de SNCF
  • ANCAC, collectif « mémoire cheminote » : Robert Moullière, président
  • Cercle généalogique des cheminots, UAICF : Henri Dropsy, président
  • Fédération CGT des cheminots, Institut d’histoire sociale, collectif « mémoire cheminote » : Caroline Chalier, archiviste de la Fédération CGT des cheminots ; Patrick Chamaret, président de l’IHS CGT Cheminot ; Pierre Vincent, IHS CGT
  • Rails et histoire : Marie-Noëlle Polino
  • Rail & Mémoire, collectif « mémoire cheminote » : Hervé Barthélémy, Véronique Desormeaux

Experts scientifiques

Joël Forthoffer, Robert Mencherini (professeur émérite, Aix-Marseille), Claude Pennetier (CNRS, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier), Thomas Pouty (ONACVG), Georges Ribeill (directeur de recherche honoraire), Laurent Thiery (docteur en histoire, La Coupole).

Direction et collaborateurs du projet

Le projet est dirigé par Thomas Fontaine, docteur en histoire.

Les collaborateurs du projet sont :

  • Hervé Barthélémy, chercheur (agent SNCF mis à disposition)
  • Véronique Désormeaux, chercheuse (agent SNCF mis à disposition)
  • Robert Escot, chargé d’études documentaires (jusqu’au 31 mars 2015)
  • Clément Gosselin, assistant de recherche (septembre-octobre 2015)

Les auteurs des notices et introductions du Livre-mémorial sont, outre Thomas Fontaine :

  • Arnaud Boulligny, auteur pour la Fondation pour la Mémoire de la Déportation
  • Adeline Lee, docteur en histoire, auteur
  • Robert Mencherini, professeur émérite, auteur
  • Cédric Neveu, docteur en histoire, auteur
  • Georges Ribeill, directeur de recherche honoraire, auteur
  • Stéphane Robine, attaché de conservation, auteur
  • Stéphane Simonnet, docteur en histoire, auteur.
  • Laurent Thiery, docteur en histoire, auteur.
  • Imprimer
  • Partager sur Facebook
  • Google +
  • Partager sur Twitter

  • Le rail à toute(s) vitesse(s). Deux siècles de vitesse sur (...)
  • Regards sur le XXe siècle
  • Parler de soi, écrire sa vie au travail : la pratique (...)
  • Pour une histoire européenne des chemins de fer, de (...)
  • Les cheminots dans la Résistance
  • De la série à l'individu, archives du personnel et archives (...)
  • Une entreprise publique dans la guerre : la SNCF (...)
  • Les archives du personnel des grandes entreprises, de (...)
  • Écritures du chemin de fer
  • Les cheminots dans la guerre et l'Occupation, témoignages et (...)
  • Mémoires d'ingénieurs, destins ferroviaires. Autobiographies (...)
  • Ateliers et dépôts du Matériel ferroviaire, deux siècles (...)
  • Le siècle des chemins de fer secondaires en France, (...)
  • Pour un programme de collecte d'archives orales : le (...)
  • Le paysage ferroviaire : mémoire et patrimoine
  • Les cheminots dans la Résistance. Une histoire en évolution
  • Les chemins de fer : de l'histoire diplomatique à l'histoire (...)
  • Images de cheminots. Entre représentations et identités
  • La gare et la ville. Usages et représentations
  • Le livre des 20 ans de l'AHICF
  • Faire l'inventaire du patrimoine des chemins de fer. (...)
  • Approvisionnement ferroviaire et pratiques alimentaires des (...)

Calendrier

« août 2017 »
L M M J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3