Rails et Histoire

"Les retraites des gardes-barrières en 1897. Les femmes gardes-barrières"

Article tiré du Bulletin d’histoire de la Sécurité Sociale, n°48, juillet 2003, p. 370-374.

Compte rendu par Joanne Vajda, novembre 2004

Il s’agit du commentaire d’un article publié dans La Fronde, le 27 décembre 1897, par Aline Valette, socialiste et collaboratrice de Jules Guesde, qui attire l’attention sur la maigre rémunération des femmes gardes-barrières et sur leurs conditions de travail, ainsi que sur les petites retraites dont elles bénéficient.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer : Ce texte incite à réfléchir au rôle de l’émotion dans l’évolution de l’histoire sociale. Peut-on imaginer le réexamen de l’influence des chemins de fer sur l’histoire politique, à la lumière des sentiments qui naissent dans et en dehors de la construction d’une conscience cheminote et du combat syndical, et à leur formalisation ?

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2004. Tous droits réservés.