Rails et Histoire

Les nouvelles de la bibliothèque

Le transfert au printemps 2012 des fonds de l’AHICF au 4e étage de l’immeuble actuellement occupé par l’association sera particulièrement bénéfique pour la bibliothèque qui héritera d’une surface accrue et d’un mobilier enfin adapté à ses missions. L’annexe située au sous-sol sera également entièrement réaménagée afin d’accroître ses capacités de stockage.

Pour l’heure, Christian Fonnet poursuit le catalogage sous PMB des divers fonds de l’AHICF.

Accédez au catalogue en ligne : cliquez ici

Après avoir traité l’ensemble des livres directement accessibles aux chercheurs puis la totalité des études et rapports, il s’attache aujourd’hui à enregistrer les ouvrages les plus anciens qui font l’objet d’un rangement spécifique. Il a été secondé d’octobre 2011 à janvier 2012 par Céline Barbillon qui, dans le cadre d’un stage de fin d’études en documentation, a mené un travail similaire sur les collections de périodiques, mémoires et thèses universitaires et horaires ferroviaires.

Une autre mission de la bibliothèque est l’accueil des chercheurs (orientation bibliographique et mise à disposition des documents) et la réponse à quelques-unes de leurs interrogations. Le croisement entre chemin de fer et botanique figure au nombre des plus originales, et des plus pointues, qu’elle ait eu à traiter.

Les fonds de la bibliothèque continuent de s’enrichir régulièrement, grâce notamment aux dons spontanés faits à l’association. Parmi les plus précieux, citons celui des Archives départementales de Seine-et-Marne qui nous ont cédé la collection complète du Bulletin de renseignements des agents de la SNCF (août 1940-juillet 1941) et des Renseignements hebdomadaires SNCF (juillet 1941-juillet 1944) qui nous a permis de combler les lacunes de la filiation entre le Notre Métier d’avant guerre et l’actuelle Vie du rail. Les particuliers ne sont pas en reste. Nous pensons ici aux « papiers » de M. Haguenauer, ingénieur au service du Matériel du réseau de l’Est, légués par sa famille, particulièrement riches en documents relatifs au freinage, au graissage et à l’éclairage.

Outre les dons, les fonds de l’AHICF bénéficient de dépôts, certaines associations et organismes estimant que notre association est la plus à même de faire le meilleur usage de quelques-uns de leurs trésors. Le dernier en date est celui de Sylvain Zalkind qui, au nom du Cercle ouest parisien d’études ferroviaires (COPEF) qu’il préside, a déposé une collection de rapports imprimés reprenant annuellement et par le détail les activités de la Région de l’Ouest pour la période courant de 1955 à 1968.

Quant aux ouvrages récemment publiés, hormis quelques achats incontournables, ils sont essentiellement adressés à l’association par leurs auteurs ou les éditeurs, ce qui nous permet d’accéder à des études souvent confidentielles. Font partie des dernières livraisons Les Bêtes noires de Daniel Crozes (Éditions du Rouergue, 2011), magnifique histoire des chemins de fer dans le Massif central, et Pierre Ferré bâtisseur du rail de José Banaudo (Groupe d’étude pour les chemins de fer de Provence/GECP, 2011), itinéraire familial et professionnel du principal artisan de la construction de la ligne Nice-Digne.


Dernières acquisitions : consulter le catalogue en ligne

  • Imprimer
  • Partager sur Facebook
  • Google +
  • Partager sur Twitter