Rails et Histoire

Les Cinquante Années de l’Europe du charbon et de l’acier. 1952-2002 - Philippe Mioche

Luxembourg, Office des publications officielles des Communautés, 2004, 128 p.

Compte rendu par Joanne Vajda, février 2007

Née en 1952, la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) a cessé d’exister officiellement le 23 juillet 2002. Amorçant la construction européenne et débouchant sur la coopération et la paix, la CECA a initié de nouvelles politiques industrielles mais aussi sociales, a mis en œuvre des pratiques de concertation inédites et a ouvert de nouveaux domaines de recherche. Elle a surtout permis de sauver l’acier européen dans les années 1980-1990. Malgré un bilan important, elle n’a cependant pas atteint tous ses objectifs. Cette publication, diffusée dans les onze langues des anciens pays membres de la CECA, analyse ce bilan. Un plan en cinq parties a été retenu, qui croise les approches chronologiques et thématiques. La première partie retrace l’histoire de la CECA, depuis l’établissement du traité de Paris jusqu’à son achèvement en 2002. Les parties suivantes dressent un aperçu de ses principales activités : la mise en œuvre du marché commun, la politique financière, l’action sociale et le soutien à la recherche.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer  : La CECA a apporté une contribution importante à la gestion de la crise de la sidérurgie en Europe, mais surtout au processus d’intégration européenne en général, constituant un laboratoire expérimental du dialogue social européen et de la recherche scientifique et technique en réseaux communautaires. C’est à ce titre que son histoire devrait intéresser les historiens des chemins de fer.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2007. Tous droits réservés.