Rails et Histoire

Publication. "Le siècle des chemins de fer secondaires en France, 1865-1963. Les entreprises, les réseaux, le trafic", Revue d’histoire des chemins de fer n° 30 est en ligne

Ce numéro dirigé par Maurice Wolkowitsch (professeur émérite à l'université de la Méditerranée), paru au printemps 2004 est à présent en ligne sur la plateforme de revues scientifiques Revues.org -

Publication. "Le siècle des chemins de fer secondaires en France, 1865-1963. Les entreprises, les réseaux, le trafic", Revue d'histoire des chemins de fer n° 30 est en ligne

- Pour le consulter : cliquer ici -

Les chemins de fer secondaires de France, qui ont formé l’un des réseaux les plus denses d’Europe, avec 20 000 km de lignes qui permettaient de joindre et rejoindre bourgs et petites villes sur l’ensemble du territoire, sont devenus un objet de nostalgie ou d’émerveillement tant la mutation radicale des transports qui a marqué les quarante dernières années semble les reléguer dans un monde exotique, lointain et heureusement disparu, fait de batailles de clochers, de mobilités microscopiques et de lenteur subie. La permanence menacée des traces de leurs infrastructures, le souvenir du bouillonnement politique qui a accompagné leur naissance –alors que leur déclin n’a rencontré que l’indifférence – ont nourri un très grand nombre de monographies de grande valeur qui retracent les aventures de chaque réseau ou département. Cet ouvrage, en contrepoint, restitue à ces expériences particulières qu’il analyse avec minutie le cadre général d’une époque circonscrite tant par les caractères de la demande de transport qui s’y est exprimée que par ceux de la réponse qui lui a été apportée. Il brosse une vue d’ensemble d’un secteur économique qui a suscité quelques grands groupes encore présents aujourd’hui ; il apprécie la réalité de la desserte rurale et urbaine ; il pondère les facteurs qui ont déterminé les tracés des lignes, ignorés par l’historiographie qui a rejeté l’œuvre des élus et des ingénieurs dans la polémique de la Troisième République en les qualifiant indistinctement de « chemins de fer électoraux ». Il rappelle, enfin, l’importance et la diversité des trafics à l’échelle des capacités de production et des marchés du temps. Maurice Wolkowitsch nous offre ainsi un instrument inédit d’appréciation et d’interprétation d’ensemble de cette aventure nationale qui a duré près d’un siècle à un moment de nouvelles décisions pour le transport collectif régional et local.

  • Imprimer
  • Partager sur Facebook
  • Google +
  • Partager sur Twitter