Rails et Histoire

Le rail à toute(s) vitesse(s) - Deux siècles de vitesse sur rail, trente ans de grandes vitesses - 14-16 décembre 2011

XIIIe Colloque de l’AHICF - Avec le soutien de : SNCF, UIC, AFFI, Eurostar - 14-16 décembre 2011 - UIC, 16 rue Jean-Rey, 75015 - Paris - Salle Louis Armand

Présentation

Présentation

Colloque placé sous la responsabilité scientifique de : Etienne Auphan, professeur émérite, Université de Paris-Sorbonne, François Caron, professeur émérite, Université de Paris-Sorbonne, président du comité scientifique de l’AHICF, Pierre Zembri, professeur, Université de Cergy-Pontoise

Trente ans après la mise en service de la première ligne française dédiée à la grande vitesse, vingt ans après les premières études historiques des origines de cette évolution en France et dans le monde, l’AHICF pose la question de la place et de la fonction de la vitesse dans l’univers ferroviaire : objectif et valeur durables ? Élément de rupture ou de continuité dans l’histoire des techniques, de l’innovation et des services ? Acteur de l’aménagement des territoires et de leur concurrence aux échelles régionales, nationales, européennes et mondiales ?

Après une première journée d’études reçue par le Musée des Arts et Métiers en 2010, ce colloque international se réunira du 14 au 16 décembre 2011. Il pourra apporter, en conclusion des manifestations destinées à célébrer le trentième anniversaire du TGV français, la contribution de l’histoire et de la géographie : une invitation à mettre en perspective la grande vitesse dans l’histoire de la vitesse sur rail et celle-ci dans l’histoire des attentes, des services et de la mobilité.

Appel à communication

Call for papers

Secrétariat du colloque / Local Organization and Conference Secretariat

AHICF - Association pour l’histoire des chemins de fer
9 rue du Château-Landon, F-75010 Paris
Tél. : +33(0)1 5820 5101 ou 51 02 - Fax : +33(0)1 5820 5189
Mèl. : contact@ahicf.com

Comités

Comité de pilotage / Local Organizing Committee

Etienne Auphan, Université Paris-Sorbonne, Michel Leboeuf, SNCF, Marie-Noëlle Polino, AHICF, Thomas Rémond, RFF, Paul Véron, UIC, Pierre Zembri, Université de Cergy-Pontoise

Comité scientifique / Advisory Committee

  • Etienne Auphan, géographe, professeur émérite, Université Paris-Sorbonne
  • Iñaki Barrón de Angoiti, Director Passengers and High Speed Department, Coordinator Latin American Region, UIC
  • Francis Beaucire, géographe, professeur, Université Paris I Panthéon-Sorbonne
  • André Blanc, directeur honoraire, SNCF
  • Christophe Bouneau, historien, professeur, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3
  • Karen Bowie, historienne de l’art, professeur, École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette
  • François Caron, historien, professeur émérite, Université Paris-Sorbonne
  • Christian Chevandier, historien, professeur, Université du Havre
  • François Lacôte, Senior Vice President, President Counsellor, ALSTOM TRANSPORT
  • Patrice Leroy, directeur honoraire, SNCF, président délégué de l’AHICF
  • Michel Leboeuf, directeur, direction des Grands Projets et Prospective, SNCF Voyages
  • Jean-Pierre Loubinoux, directeur général de l’UIC, président de l’AFFI
  • Michèle Merger, historienne, chargée de recherche au C.N.R.S. (Institut d’histoire moderne et contemporaine)
  • Emile Quinet, économiste, professeur émérite, École nationale des Ponts et Chaussées
  • Thomas Rémond, chef de l’unité plan stratégique, recherche et innovation, RFF, direction Stratégie et Gouvernance
  • Georges Ribeill, sociologue, directeur de recherche honoraire, École nationale des Ponts et Chaussées (LATTS)
  • Paul Smith, historien, direction générale des Patrimoines, ministère de la Culture et de la Communication
  • Laurent Tissot, historien, professeur, Université de Neuchâtel
  • Paul Véron, directeur de la Communication, UIC
  • Pierre Vignes, directeur honoraire, SNCF
  • Véronique Wallon, directeur général adjoint, Réseau Ferré de France
  • Jean-Pierre Williot, historien, professeur, Université François-Rabelais (Tours)
  • Pierre Zembri, géographe, professeur, Université de Cergy-Pontoise
  • Henri Zuber, conservateur en chef du patrimoine, directeur du Service des archives et de la documentation, SNCF.

Programme

Programme

La langue du colloque est le français. La traduction simultanée des communications présentées en langue anglaise est assurée. La table ronde "Histoire et perspectives : quel avenir pour la grande vitesse, quelle grande vitesse pour l’avenir ?" sera traduite en anglais.

Simultaneous interpretation will be available during the round table "History in Perspective : a Future for Railway High Speed, Railway High Speed in the Future" and for all papers presented in English.

Télécharger le programme - PDF
Télécharger les résumés - PDF

14 décembre 2011

Aussi vite que possible... La vitesse comme recherche permanente dans l’entreprise ferroviaire

Ouverture du colloque : Accueil par Jean-Pierre Loubinoux, directeur général de l’UIC, président de l’AFFI

Présidence : Jean-Pierre Loubinoux, directeur général de l’UIC, président de l’AFFI

  • Speed and Efficiency in the Design of Early Locomotives
    Carolyn Dougherty, étudiante en doctorat, Institute of Railway Studies and Transport History, University of York
  • Speed in Portuguese Railways (1851-1892)
    Hugo Silveira Pereira, étudiant en doctorat, CITCEM (Centro de investigação transdiciplinar cultura, espaço, memòria), Universidade do Porto

Débat - pause

Présidence : Henri Zuber, conservateur en chef du patrimoine, directeur du Service des archives et de la documentation de SNCF, membre du comité scientifique de l’AHICF

  • Cultures of Speed and Conservative Modernism : Representation of Speed in the History of Britain’s Railway Marketing
    Colin Divall, Professor of Railway Studies and Head of the Institute of Railway Studies and Transport History, University of York / National Railway Museum et Hiroki Shin, AHRC Postdoctoral Research Associate, Institute of Railway Studies and Transport History, University of York / National Railway Museum
  • How the French Réseaux Taught the French to Love Speed and Fast Trains : Speed, Modernity, and New Mobility Culture in the Publicité of Réseaux in Interwar France
    Natalia A. Starostina, professeur assistant, Young Harris College (Géorgie, États-Unis)

Débat

Présidence : Michel Walrave, directeur général honoraire de l’UIC

  • La « Flèche slovaque » – le premier train à grande vitesse tchécoslovaque
    Ivan Jakubec, professeur, Université Charles, Prague, et Jan Oliva, étudiant en doctorat, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, secrétaire général de la Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine
  • L’approche belge et ses spécificités
    Louis Gillieaux, chercheur indépendant, ancien responsable de la documentation et des questions historiques du groupe SNCB
  • A Century of High Speed Trains in Germany (1903-2011)
    Alfred Gottwaldt, docteur en histoire, conservateur du département des chemins de fer, Deutsches Technikmuseum Berlin et Rainer Mertens, docteur en histoire, conservateur responsable des collections, expositions et relations publiques, DB Museum, Nuremberg

Débat - pause

Présidence : Michel Leboeuf, directeur, direction des Grands Projets et Prospective, SNCF Voyages

  • La politique de la vitesse à la SNCF dans les années 1960
    François Caron, professeur émérite, Université Paris-Sorbonne, président du comité scientifique de l’AHICF
  • La vitesse perçue à travers les différentes facettes du temps : exemple illustré de la SNCF au cours de la seconde moitié du 20e siècle
    Etienne Auphan, professeur émérite, Université Paris-Sorbonne, vice-président du comité scientifique de l’AHICF
  • Vitesse ferroviaire et objectifs commerciaux
    Andres López Pita, professeur, Universitat Politècnica de Catalunya, Barcelone

Débat

15 décembre 2011

La grande vitesse : décider et aménager

Présidence : Iñaki Barrón de Angoiti, Director Passengers and High Speed Department, Coordinator Latin American Region, UIC

  • La très grande vitesse ferroviaire en Italie entre innovations et tergiversation
    Andrea Giuntini, professeur associé, université de Modène et de Reggio-Emilia et Michèle Merger, chargée de recherche au CNRS, membre du comité scientifique de l’AHICF
  • L’AVE, opérateur et révélateur des dynamiques institutionnelles et territoriales espagnoles
    Nacima Baron-Yelles, professeur des Universités, Université Paris-Est, Laboratoire Ville Mobilité Transport et Éloïse Libourel, étudiante en doctorat, Laboratoire Ville Mobilité Transport

Débat

Présidence : Christophe Keseljevic, chargé de mission veille technologique et recherche, RFF

  • Des trains d’affaires aux TGV : les recompositions d’itinéraires au service de la vitesse
    Jean Varlet, professeur, Université de Savoie
  • Grande vitesse et mobilité régionale, quels enseignements pour l’espace rhénan ?
    Joël Forthoffer, docteur en géographie, cadre commercial de SNCF, membre de la Commission Géographie des transports

Débat - pause

La grande vitesse : construire et financer

Présidence : Patrice Leroy, directeur honoraire, SNCF, ancien secrétaire général adjoint du Centre européen des entreprises à participation publique, président délégué de l’AHICF

  • Capital Investment, Nationalization and the Speed of American Railways, 1945-Present
    Jim Cohen, professeur Emeritus, Institute for Transportation Systems , The City University of New York
  • La Banque Européenne d’Investissement (BEI) et le financement de la grande vitesse ferroviaire en France et dans les pays limitrophes
    Henry Marty-Gauquié, directeur, représentant du Groupe Banque Européenne d’Investissement à Paris et Bernard Gordon, chef de division, département Europe de l’Ouest, division Infrastructures, Banque Européenne d’Investissement

Débat

La grande vitesse : rupture ou continuité ?

Présidence : David Azéma, directeur général délégué de SNCF, président de l’AHICF

  • La naissance d’un schéma directeur des lignes à grande vitesse et son utilisation
    Philippe Essig, ancien ministre, président d’honneur de SNCF
  • La politique des grandes vitesses en France : la trajectoire d’un grand projet à l’épreuve du territoire
    Jean-Michel Fourniau, directeur de recherche, IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux)

Débat

Présidence : Philippe Essig, ancien ministre, président d’honneur de SNCF

  • Quelle culture politique des ingénieurs ?
    Philipp Hertzog, étudiant en doctorat, Technisches Universität Darmstadt / Université Paris I Panthéon-Sorbonne
  • Le TGV Atlantique : au carrefour de l’innovation, du territoire et du développement
    Julien Gonzalez, étudiant en Master, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3

Débat - pause

Présidence : François Lacôte, Senior Vice President, President Counsellor, ALSTOM TRANSPORT

  • Les surprises de la grande vitesse
    Jean-Louis Picquand, directeur honoraire de SNCF
  • Où vas-tu TGV ?
    François Lapadu-Hargues, expert conseil et Jean-François Picard, ingénieur de recherche, CNRS (e.r.)
  • Les limites du système ferroviaire de la grande vitesse « à la française » : un modèle à bout de souffle ?
    Georges Ribeill, directeur de recherche honoraire, École nationale des Ponts et Chaussées

Débat

Table ronde : Quel avenir pour la grande vitesse, quelle grande vitesse pour l’avenir ? Histoire et perspectives
History in Perspective : a Future for Railway High Speed, Railway High Speed in the Future

Introduction par Iñaki Barrón de Angoiti, Director Passengers and High Speed Department, Coordinator Latin American Region, UIC

Débat avec :

  • Michel Walrave, directeur général honoraire de l’UIC, grand témoin
  • Michel Leboeuf, directeur, direction des Grands Projets et Prospective, SNCF Voyages
  • François Lacôte, Senior Vice President, President Counsellor, ALSTOM TRANSPORT
  • Yosuke Mizukami, director, Japan Railways Group, Paris Office
  • Francis Beaucire, professeur, Université Paris I Panthéon-Sorbonne) ]

Conférence de l’AFFI : "Sûreté ferroviaire : le projet européen de recherche Protectrail" avec :

  • Jacques Colliard, Manager de la Division Sûreté, UIC
  • Jean-François Sulzer, Thales, Solutions de Sécurité et Services

Buffet offert par l’AFFI aux participants

16 décembre 2011

Aussi vite que nécessaire : la grande vitesse relativisée

Présidence : Francis Beaucire, professeur, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, membre du comité scientifique de l’AHICF

  • L’appropriation locale de la grande vitesse ferroviaire en Europe. Les pouvoirs locaux et régionaux face au choix du tracé et du positionnement des gares
    Sylvie Delmer, maître de conférences, Laboratoire TVES, Université Lille 1, Valérie Fachinetti-Mannone, maître de conférences, Laboratoire ThéMA, Université de Bourgogne, Philippe Menerault, professeur des Universités, directeur de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de Lille, Université Lille 1, Cyprien Richer, chargé de recherches, Centre d’études techniques de l’équipement Nord-Picardie, MEDDTL
  • Offre ferroviaire à grande vitesse et interactions urbaines : le TGV français revisité
    Frédéric Dobruszkes, chercheur Marie Curie,Transport Studies Unit, University of Oxford, César Ducruet, chargé de recherches au CNRS, UMR Géographie-cités et Fabien Paulus, maître de conférences, Université de Strasbourg
  • Vitesse et aménagement des territoires : lien ad-hoc ou relation absolue ?
    Dominique Mathieu-Huber, chef de projets « mobilité durable », Agence d’urbanisme de Rouen et des Boucles de Seine et Eure et Yann Lelouard, chargé d’études « transports et déplacements », Agence d’urbanisme de Rouen et des Boucles de Seine et Eure

Pause

Présidence : Etienne Auphan, professeur émérite, Université Paris-Sorbonne, vice-président du comité scientifique de l’AHICF

  • La grande vitesse ferroviaire, vainqueur de la libéralisation du ciel français ? La stratégie singulière et payante de la SNCF de conquête de la clientèle aérienne domestique
    Pierre Zembri, professeur, Université de Cergy-Pontoise, membre du comité scientifique de l’AHICF
  • Regards historiques sur les concurrences du rail : classement et déclassements des performances modales
    Mathieu Flonneau, maître de conférences, Université Paris I Panthéon-Sorbonne et Vincent Guigueno, chercheur, MEDDTL

Débat général

Conclusions : Allocution de M. Guillaume Pepy, Président de SNCF

Fin du colloque

Écoute en ligne

Écoute en ligne

Les enregistrements et illustrations proposés sur ces pages sont la propriété de l’AHICF ou font l’objet d’une cession de droit d’utilisation ou d’exploitation de la part de tiers ayant autorisé l’AHICF à les utiliser. Tous les droits de reproduction et de diffusion sont réservés (sauf pour un usage strictement personnel et privé). Se reporter aux conditions générales.

14 décembre 2011

JPEG - 69.9 ko

Aussi vite que possible... La vitesse comme recherche permanente dans l’entreprise ferroviaire

Ouverture du colloque : Accueil par Jean-Pierre Loubinoux, directeur général de l’UIC, président de l’AFFI

  • Présidence : Jean-Pierre Loubinoux, directeur général de l’UIC, président de l’AFFI
    JPEG - 45 ko

Speed and Efficiency in the Design of Early Locomotives
Carolyn Dougherty, étudiante en doctorat, Institute of Railway Studies and Transport History, University of York

Speed in Portuguese Railways (1851-1892)
Hugo Silveira Pereira, étudiant en doctorat, CITCEM (Centro de investigação transdiciplinar cultura, espaço, memòria), Universidade do Porto

  • Présidence : Henri Zuber, conservateur en chef du patrimoine, directeur du Service des archives et de la documentation de SNCF, membre du comité scientifique de l’AHICF
    JPEG - 44 ko

Cultures of Speed and Conservative Modernism : Representation of Speed in the History of Britain’s Railway Marketing
Colin Divall, Professor of Railway Studies and Head of the Institute of Railway Studies and Transport History, University of York / National Railway Museum

How the French Réseaux Taught the French to Love Speed and Fast Trains : Speed, Modernity, and New Mobility Culture in the Publicité of Réseaux in Interwar France
Natalia A. Starostina, professeur assistant, Young Harris College (Géorgie, États-Unis)

  • Présidence : Michel Walrave, directeur général honoraire de l’UIC
    JPEG - 44.2 ko

La « Flèche slovaque » – le premier train à grande vitesse tchécoslovaque
Jan Oliva, étudiant en doctorat, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, secrétaire général de la Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine

L’approche belge et ses spécificités (présentation PDF)
Louis Gillieaux, chercheur indépendant, ancien responsable de la documentation et des questions historiques du groupe SNCB

A Century of High Speed Trains in Germany (1903-2011) (présentation PDF)
Alfred Gottwaldt, docteur en histoire, conservateur du département des chemins de fer, Deutsches Technikmuseum Berlin

et Rainer Mertens, docteur en histoire, conservateur responsable des collections, expositions et relations publiques, DB Museum, Nuremberg

  • Présidence : Michel Leboeuf, directeur, direction des Grands Projets et Prospective, SNCF Voyages
    JPEG - 42.3 ko

La politique de la vitesse à la SNCF dans les années 1960
François Caron, professeur émérite, Université Paris-Sorbonne, président du comité scientifique de l’AHICF

La vitesse perçue à travers les différentes facettes du temps : exemple illustré de la SNCF au cours de la seconde moitié du 20e siècle
Etienne Auphan, professeur émérite, Université Paris-Sorbonne, vice-président du comité scientifique de l’AHICF

Vitesse ferroviaire et objectifs commerciaux
Andres López Pita, professeur, Universitat Politècnica de Catalunya, Barcelone

15 décembre 2011

La grande vitesse : décider et aménager

  • Présidence : Iñaki Barrón de Angoiti, Director Passengers and High Speed Department, Coordinator Latin American Region, UIC
    JPEG - 39 ko

La très grande vitesse ferroviaire en Italie entre innovations et tergiversation
Andrea Giuntini, professeur associé, université de Modène et de Reggio-Emilia

et Michèle Merger, chargée de recherche au CNRS, membre du comité scientifique de l’AHICF

L’AVE, opérateur et révélateur des dynamiques institutionnelles et territoriales espagnoles (présentation PDF)
Nacima Baron-Yelles, professeur des Universités, Université Paris-Est, Laboratoire Ville Mobilité Transport

et Éloïse Libourel, étudiante en doctorat, Laboratoire Ville Mobilité Transport

Nacima Baron-Yelles

  • Présidence : Christophe Keseljevic, chargé de mission veille technologique et recherche, RFF
    JPEG - 41.3 ko

Des trains d’affaires aux TGV : les recompositions d’itinéraires au service de la vitesse
Jean Varlet, professeur, Université de Savoie

Grande vitesse et mobilité régionale, quels enseignements pour l’espace rhénan ? (présentation PDF)
Joël Forthoffer, docteur en géographie, cadre commercial de SNCF, membre de la Commission Géographie des transports

La grande vitesse : construire et financer

  • Présidence : Patrice Leroy, directeur honoraire, SNCF, ancien secrétaire général adjoint du Centre européen des entreprises à participation publique, président délégué de l’AHICF
    JPEG - 52 ko

Capital Investment, Nationalization and the Speed of American Railways, 1945-Present (présentation PDF)
Jim Cohen, professeur Emeritus, Institute for Transportation Systems , The City University of New York

La Banque Européenne d’Investissement (BEI) et le financement de la grande vitesse ferroviaire en France et dans les pays limitrophes (présentation PDF)
Henry Marty-Gauquié, directeur, représentant du Groupe Banque Européenne d’Investissement à Paris

et Bernard Gordon, chef de division, département Europe de l’Ouest, division Infrastructures, Banque Européenne d’Investissement

La grande vitesse : rupture ou continuité ?

  • Présidence : David Azéma, directeur général délégué de SNCF, président de l’AHICF
    JPEG - 104 ko

La naissance d’un schéma directeur des lignes à grande vitesse et son utilisation
Philippe Essig, ancien ministre, président d’honneur de SNCF

La politique des grandes vitesses en France : la trajectoire d’un grand projet à l’épreuve du territoire (présentation PDF)
Jean-Michel Fourniau, directeur de recherche, IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux)

  • Présidence : Philippe Essig, ancien ministre, président d’honneur de SNCF

Quelle culture politique des ingénieurs ?
Philipp Hertzog, étudiant en doctorat, Technisches Universität Darmstadt / Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Le TGV Atlantique : au carrefour de l’innovation, du territoire et du développement
Julien Gonzalez, étudiant en Master, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3

  • Présidence : François Lacôte, Senior Vice President, President Counsellor, ALSTOM TRANSPORT
    JPEG - 51.6 ko

Où vas-tu TGV ? (présentation PDF)
François Lapadu-Hargues, expert conseil

François Lacôte

Jean-François Picard, ingénieur de recherche, CNRS (e.r.)

François Lacôte

Les surprises de la grande vitesse (présentation PDF)
Jean-Louis Picquand, directeur honoraire de SNCF

François Lacôte

Les limites du système ferroviaire de la grande vitesse « à la française » : un modèle à bout de souffle ?
Georges Ribeill, directeur de recherche honoraire, École nationale des Ponts et Chaussées

  • Table ronde : Quel avenir pour la grande vitesse, quelle grande vitesse pour l’avenir ? Histoire et perspectives
    History in Perspective : a Future for Railway High Speed, Railway High Speed in the Future
    JPEG - 51.5 ko

Introduction par Iñaki Barrón de Angoiti, Director Passengers and High Speed Department, Coordinator Latin American Region, UIC (présentation PDF)

Débat avec :
Michel Walrave, directeur général honoraire de l’UIC, grand témoin

Michel Leboeuf, directeur, direction des Grands Projets et Prospective, SNCF Voyages

François Lacôte, Senior Vice President, President Counsellor, ALSTOM TRANSPORT

Yosuke Mizukami, director, Japan Railways Group, Paris Office

Francis Beaucire, professeur, Université Paris I Panthéon-Sorbonne)

16 décembre 2011

Aussi vite que nécessaire : la grande vitesse relativisée

  • Présidence : Francis Beaucire, professeur, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, membre du comité scientifique de l’AHICF
    JPEG - 48 ko

L’appropriation locale de la grande vitesse ferroviaire en Europe. Les pouvoirs locaux et régionaux face au choix du tracé et du positionnement des gares
Sylvie Delmer, maître de conférences, Laboratoire TVES, Université Lille 1,

Cyprien Richer, chargé de recherches, Centre d’études techniques de l’équipement Nord-Picardie, MEDDTL

Sylvie Delmer

Offre ferroviaire à grande vitesse et interactions urbaines : le TGV français revisité
Frédéric Dobruszkes, chercheur Marie Curie,Transport Studies Unit, University of Oxford,

et Fabien Paulus, maître de conférences, Université de Strasbourg

Vitesse et aménagement des territoires : lien ad-hoc ou relation absolue ?
Dominique Mathieu-Huber, chef de projets « mobilité durable », Agence d’urbanisme de Rouen et des Boucles de Seine et Eure

  • Présidence : Etienne Auphan, professeur émérite, Université Paris-Sorbonne, vice-président du comité scientifique de l’AHICF
    JPEG - 43.2 ko

La grande vitesse ferroviaire, vainqueur de la libéralisation du ciel français ? La stratégie singulière et payante de la SNCF de conquête de la clientèle aérienne domestique (présentation PDF)
Pierre Zembri, professeur, Université de Cergy-Pontoise, membre du comité scientifique de l’AHICF

Regards historiques sur les concurrences du rail : classement et déclassements des performances modales (présentation PDF)
Mathieu Flonneau, maître de conférences, Université Paris I Panthéon-Sorbonne

et Vincent Guigueno, chercheur, MEDDTL

JPEG - 43.5 ko
  • Conclusions :
    Allocution de M. Guillaume Pepy, Président de SNCF

Références

Références de l’histoire des vitesses ferroviaires en France

À l’instigation de Jean Bouley, fondateur et premier délégué général de l’AHICF, l’association a passé commande en 1990 à deux chercheurs alors membres de l’Institut d’histoire du temps présent (CNRS), Alain Beltran et Jean-François Picard, d’une histoire orale des grandes vitesses intitulée : « Histoire d’une décision : le chemin de fer à grande vitesse en France (1945-1990) ».
Auteurs déjà d’une histoire orale d’EDF et familiers des grandes entreprises de réseaux, les deux historiens ont privilégié la naissance du TGV à la SNCF et ont réalisé une vingtaine d’entretiens avec des acteurs de la période 1966-1981, parallèlement à des recherches en archives. Leur rapport de recherche a été publié par la Revue générale des chemins de fer en août 1994 sous le titre « TGV, d’où viens-tu ? ». Ce texte est aujourd’hui disponible en ligne tandis que la plus grande part des entretiens recueillis peut être écoutée librement sur l’Internet.

Depuis les travaux de Jean-Michel Fourniau publiés en 1988 la question de l’origine des grandes vitesses en France était alors d’une grande actualité. Plusieurs hypothèses rendaient compte de la réussite du TGV à un moment où d’autres pays européens soit hésitaient à s’engager dans la voie des grandes vitesses ferroviaires, soit enregistraient l’échec de systèmes différents.

Le ministère des Transports, qui par l’intermédiaire du programme PREDIT, alors dans sa première phase (1990-1994), avait financé l’étude, aida l’AHICF à organiser une journée de réception de l’ensemble des travaux qui donna la plus grande place au débat « Aux origines des très grandes vitesses ferroviaires en France : histoire d’une décision, genèse d’une innovation ». Réunie le 31 mars 1994, ses actes ont été publiés l’année suivante. Leur sommaire est publié en ligne. Ils étaient enrichis de références (biographies, bibliographie, chronologie) qui marquent une étape dans l’histoire des grandes vitesses ferroviaires et sont désormais disponibles sur ce site.

Ce volume a repris également les apports d’un séminaire construit et animé par le philosophe Francis Jacq au premier trimestre de 1993 dans le cadre du Collège international de philosophie. F. Jacq, afin de penser l’innovation, avait invité certains acteurs de la naissance du TGV à s’exprimer. Leurs propos, transcrits, sont en ligne aujourd’hui.

Témoignages

Témoignages sur l’histoire des vitesses ferroviaires en France

Le site « Mémoire orale de l’industrie et des réseaux » rassemble les fonds sonores de plusieurs associations d’histoire de l’industrie et des entreprises de réseaux. L’AHICF y a publié, grâce au soutien que lui a apporté le Programme national de numérisation culturelle (ministère de la Culture), la plupart des entretiens menés par Alain Beltran et Jean-François Picard entre 1990 et 1992 et leurs transcriptions dans le cadre de l’étude commandée par l’AHICF au CNRS « Histoire d’une décision : le chemin de fer à grande vitesse en France (1945-1990) ». (Le rapport de recherche correspondant est par ailleurs disponible en ligne).

Liste des entretiens disponibles en ligne

- Francis Jacq, avec le séminaire « TGV : innovation et philosophie » réuni au premier trimestre de 1993 dans le cadre du Collège international de philosophie, a réfléchi aux relations entre action et philosophie dans le cas de la naissance du TGV.
Les propos tenus alors par certains acteurs de la naissance du TGV, transcrits, sont publiés en ligne.

Chrono

Chronologie

Chronologie établie par l’AHICF (Association pour l’histoire des chemins de fer) et Jean-Michel Fourniau, publiée dans : "Les très grandes vitesses ferroviaires en France", Revue d’histoire des chemins de fer, 12-13 (1995), p.261 et suivantes.

Biblio

Bibliographie

Bibliographie publiée dans : "Les très grandes vitesses ferroviaires en France", Revue d’histoire des chemins de fer, 12-13 (1995), p.252 à 260.