Rails et Histoire

Le projet ferroviaire roumain (1842-1916). Toader POPESCU

Toader POPESCU, Proiectul feroviar românesc (1842-1916), [Le projet ferroviaire roumain (1842-1916)], Bucureşti, Ed. Simetria, 2014, 294 p.

Compte rendu par Joanne Vajda, février 2015.

Le livre de Toader Popescu est à saluer pour plusieurs raisons. Issue d’une thèse soutenue par l’auteur en 2012 à l’Université d’architecture et d’urbanisme « Ion Mincu » de Bucarest, cette publication met en lumière une histoire roumaine de l’architecture, qui se renouvelle depuis un quart de siècle en prenant appui sur l’historiographie française et anglo-saxonne. On ne peut que se réjouir aussi de l’apparition, comme le souligne dans la préface Ana Maria Zahariade qui a dirigé cette thèse, d’une nouvelle génération d’architectes impliqués à la fois dans la pratique professionnelle, dans l’enseignement et dans la recherche concernant l’histoire de l’architecture. Toader Popescu s’attaque à un sujet qui lui permet aussi bien de traiter la question du développement des chemins de fer, que la question de la construction de l’espace-nation, aborder diverses échelles, évoquer autant la question de la planification du territoire que celle de l’impact sur la transformation urbaine et celle de la typologie architecturale des bâtiments. C’est donc une histoire de l’architecture qui croise une histoire des techniques, mais surtout une histoire politique, économique et culturelle que Toader Popescu donne à voir pour un pays dont l’histoire est complexe. Sa recherche se base sur des sources d’archives roumaines très riches et diverses et s’accompagne de l’élaboration d’une cartographie qui permet de visualiser aisément les projets et les réalisations des voies ferrées et la manière dont celles-ci s’insèrent dans la structure territoriale et urbaine. Une iconographie abondante illustre les styles de gares et des annexes complètent le propos. L’introduction est traduite en anglais et en français à la fin de l’ouvrage, qui constitue une contribution importante à l’écriture de l’histoire ferroviaire européenne.

Joanne Vajda