Rails et Histoire

L’histoire de la ligne nouvelle Paris-Chartres par Gallardon et Saint-Arnoult-en-Yvelines - Patrick Rieder

Péronnas, Les Ed. de la Tour Gile, 2003, 273 p., 28 €.

Compte rendu par Joanne Vajda, mai 2004

Cet ouvrage qui complète la collection éditée par la Société historique de Saint-Arnoult-en-Yvelines et qui traite de l’histoire de la création de la ligne de chemin de fer de Paris-Chartres par Gallardon, en l’accompagnant d’anecdotes et de témoignages.
Après une introduction qui retrace le début des chemins de fer en France et explique le plan Freycinet qui vise à compléter les infrastructures de transports sur le territoire français, Patrick Riéder rend compte des lignes qui ont joué un rôle dans l’histoire de la création de Paris-Chartres par Gallardon. Il évoque ensuite la difficile naissance de la ligne et les luttes des communes concernées, qui aboutissent en 1904, après quarante-sept ans de réflexion. La construction de la ligne est une seconde étape difficile à franchir : vingt-trois ans sont nécessaires avant la mise en service du premier tronçon de Massy-Palaiseau à Chartres, qui a lieu en 1930, célébrée, comme il se doit. Mais l’inadaptation du service aux besoins des utilisateurs entraîne rapidement le déclin de la ligne. À la fin de la Seconde Guerre Mondiale, sérieusement endommagée, celle-ci est hors service. Une partie (de Chartres à Gallardon-Pont) fonctionne à nouveau en 1946, mais le trafic finit par décliner. Entre Massy-Palaiseau et Gallardon-Pont, la voie, déclassée en 1953, est utilisée aujourd’hui comme voie de garage. tandis qu’entre Paris-Montparnasse et Massy-Palaiseau circule le TGV Atlantique.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer  : En conclusion, l’impossibilité de donner pendant une courte période à cette ligne l’essor envisagé par les communes desservies pousse l’auteur à mettre en question la relation entre le développement des voies de chemin de fer et l’urbanisation qu’elles suscitent et se demande si conserver une certaine ruralité à ces zones qui ne sont pas directement reliées à la capitale française ne présente pas un avantage.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2004. Tous droits réservés.