Rails et Histoire

L’AHICF au Congrès annuel de l’Oral History Society, Brighton, 5-6 juillet 2013

L’Association britannique d'histoire orale a réuni son congrès annuel à Brighton, où il était accueilli par l'université du Sussex, les 5 et 6 juillet 2013. A cette occasion, Myriam Fellous-Sigrist, cheffe de projet à l'AHICF, a préparé et animé une séance intitulée : "New corporate memory practices in France : four oral history projects and the shift towards intangible heritage" (Les nouvelles voies de l'histoire des organisations en France : le tournant vers le patrimoine immatériel à travers quatre projets d'histoire orale)

Dans les bâtiments flambant neufs de l’université du Sussex, connue pour son dynamisme en sciences sociales et qui abrite en particulier le Centre for Life History and Life Writing Research et les archives et données des enquêtes sociologiques menées depuis la deuxième moitié du 20e siècle (The Mass Observation Archive) se sont retrouvés plus d’une centaine de participants représentant une quinzaine de pays, dont la France.

La séance préparée par Myriam Fellous-Sigrist avait pour objet de présenter au public anglo-saxon un échantillon des pratiques aujourd’hui à l’œuvre dans ce que les Français appellent plus volontiers les archives orales.
Les quatre projets présentés réunissaient, outre l’AHICF, les archives orales de l’OFPRA, des compagnies maritimes (association French Lines), et de Penaroya-Métal Europe (projet Usines des Mémoires, porté par le groupe Anachonique Symposum Committee).
En effet, le thème de l’année, Corporate Voices : Institutional and Organisational Oral Histories, rejoignait l’histoire économique, des entreprises et des organisations, ce qui a donné lieu à de très stimulantes discussions et comparaisons, la séance ayant été suivie, entre autres, par des délégués britanniques mais aussi canadiens (université de Winnipeg), américains (Harvard Business School) et un représentant des archives de Singapour.

Lors d’autres séances, une discussion méthodologique a été développée entre les mêmes, des chercheurs suédois qui ont analysé et mesuré l’utilisation des sources orales dans l’histoire économique et les monographies d’entreprises suédoises, sous la direction de R. Perk, conservateur des archives orales de la British Library, directeur général de la fondation National Life Stories et secrétaire général de l’Association.

En 2014, le congrès aura pour thème les histoires orales et l’identité collective.

JPEG - 211.2 ko
Myriam Fellous-Sigrist, cheffe de projet, AHICF, et Arthur Mettetal, réseau Empreintes, présentant le projet de l’Anachronique Symposium Committee, juillet 2013 © AHICF
  • Imprimer
  • Partager sur Facebook
  • Google +
  • Partager sur Twitter