Rails et Histoire

L’Acier en France : produits et marchés, de la fin du XVIIIe siècle à nos jours - Philippe Mioche, Denis Woronoff (dir.)

Dijon, Éd. universitaires de Dijon, coll. « Sociétés », 2006, 268 p., 20 €.

Compte rendu par Joanne Vajda, février 2007

C’est par un autre biais que celui habituellement utilisé pour aborder l’univers de l’acier que cet ouvrage collectif traite de ce sujet : les auteurs ont préféré s’intéresser à ses produits et à ses marchés plutôt qu’aux façons de produire, aux installations et aux savoirs requis. Cette démarche, adoptée par des historiens d’architecture, des économistes et des spécialistes des matériaux, permet de saisir l’évolution des usages de l’acier et l’influence de celle-ci sur sa production. Ce thème a permis d’établir un dialogue très riche entre des chercheurs et des hommes de l’entreprise. Son étude sur la longue durée donne une vision complète qui va de la Révolution industrielle à la troisième industrialisation.
L’ouvrage est divisé en quatre parties. La première traite des définitions et des usages de l’acier, la suivante du mouvement des marchés, la troisième des mutations des produits et la dernière de l’acier aujourd’hui. Parmi les thèmes abordés dans l’ouvrage, Philippe Mioche insiste dans la conclusion sur le rôle fondamental de la recherche, soutenue par la CECA (Communauté européenne du charbon et de l’acier), sur l’implication des clients, devenus des partenaires de l’élaboration de l’acier, et sur l’influence de l’environnement international, qui a incité à l’invention de nouveaux produits et à la conquête de nouveaux marchés.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer  : La contribution « Du chemin de fer au chemin d’acier », d’Antoine de Badereau, ingénieur centralien participant aux activités de l’Académie François-Bourdon, devrait particulièrement intéresser les historiens des chemins de fer. La production des rails est perçue comme un moteur du développement de la métallurgie et de l’innovation dans l’industrie sidérurgique. Parmi les pistes de recherche, l’auteur suggère une étude des relations établies entre les compagnies ferroviaires et les entreprises ayant participé à la fabrication des rails.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2007. Tous droits réservés.