Rails et Histoire

De la Méditerranée à l’Auvergne ou l’aventure du Béziers-Neussargues. Histoire et Culture du Rail de Béziers

Section de l’A.A.C.B. [Association artistique des Cheminots de Béziers] Union artistique et intellectuelle des cheminots français, Béziers, Ed. Histoire et Culture du Rail de Béziers, 2001, 80 p.

Compte rendu par Joanne Vajda, juin 2003

Les auteurs synthétisent à travers cette plaquette, qui se veut « accessible à tous », les raisons du maintien en exploitation d’une ligne de chemin de fer locale, celle de Béziers à Neussargues. Largement déficitaire selon ses détracteurs, elle fait pourtant partie du patrimoine régional, selon ses défenseurs, qui tentent ici de suggérer quelques idées, afin de la rendre rentable. Une histoire de la ligne, dont les études démarrent en 1842, retrace les péripéties de sa construction et les obstacles rencontrés, évoquant notamment la construction du fameux viaduc de Garabit par la maison Eiffel. Le déclin démographique et économique de la région explique l’évolution de ces dernières années, la marginalisation du transport ferroviaire et la décision, prise en 1995, de fermer la ligne. La mobilisation de cheminots, élus et usagers, à partir de cette date, mène au financement d’une première étude, en 1996, confirmée par une seconde étude en 1998, qui montrent l’utilité de cette ligne et évaluent le coût de sa sauvegarde, tout en émettant des idées sur les moyens de la maintenir. La ligne est finalement conservée et, de plus, modernisée à partir de 2000, bénéficiant de subventions européennes par suite de son classement dans le Réseau Trans-Européen du Fret Ferroviaire, grâce à la volonté de plusieurs acteurs : la Région Languedoc-Roussillon, Réseau Ferré de France et la SNCF. C’est l’intérêt pour l’accélération des travaux qui motive encore, à la date de parution du document, la mobilisation de ses défenseurs.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer : Le document souligne le rôle joué par l’histoire et l’importance de la mobilisation des divers acteurs pour la défense du patrimoine.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2003. Tous droits réservés.