Rails et Histoire

"Concession et optimisation des investissements publics", Entreprises et Histoire

n° 38, juin 2005, 163 p.

Compte rendu par Joanne Vajda, janvier 2006

Dominique Barjot et Marie-Françoise Berneron-Couvenhes expliquent dans l’éditorial de ce numéro ce qu’est la concession, avant de se concentrer sur le modèle français de cette forme particulière de partenariat public-privé. Plusieurs contributions détaillent ensuite l’évolution de la concession dans différents domaines, tandis que le débat animé par Dominique Barjot et Alexandre Giandou, auquel ont participé Xavier Bezançon, François Caron, Hervé Dumez, Alain Jeunemaître, Claude Martinand, Max Roche et Henri Stouff, dresse le bilan et les perspectives de la concession dans les pays développés. La question des concessions ferroviaires est bien sûr évoquée dans le cadre de ce débat. À la rubrique « Chroniques », Pascal Désabres présente le centre d’archives et la médiathèque de la RATP, tandis que Marie-Noëlle Polino et André Blanc consacrent la rubrique « Clin d’œil » à un article paru dans la revue Je sais tout, en août 1931, qui recense les « innovations » qui pourraient sauver les compagnies ferroviaires concessionnaires.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer : L’histoire des concessions ferroviaires, largement connue, notamment grâce à François Caron et à Georges Ribeill, est replacée ici dans un contexte plus large qui montre tant l’importance du secteur ferroviaire dans l’élaboration du régime des concessions que sa place aujourd’hui dans la construction des nouvelles infrastructures qui appellent de nouvelles formes de partenariat entre secteurs public et privé.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2006. Tous droits réservés.