Rails et Histoire

Cités ouvrières en devenir. Ethnographie d’anciennes enclaves industrielles - François Duchêne (dir.)

Saint-Étienne, Publications de Université de Saint-Étienne, coll. « Dynamiques métropolitaines », 2010, 270 p., ISBN 978-2-86272-526-0.

Cités ouvrières en devenir. Ethnographie d'anciennes enclaves industrielles - François Duchêne (dir.)

Compte rendu par Marie-Noëlle Polino, 2010

Les « cités ouvrières » sont l’objet d’une bibliographie très étendue qui s’intéresse le plus souvent aux politiques, publiques ou patronales, du logement professionnel et social, ou aux formes architecturales et urbaines et à leur possible valeur patrimoniale.
Cet ouvrage mûrement réfléchi et très soigné, qui allie le travail du photographe à celui des enquêteurs chercheurs, se veut en revanche une étude des « pratiques et des modes d’habitat » de ces lieux et s’intéresse aux premiers concernés, les habitants de ces logements hérités du passé industriel de la région Rhône-Alpes et qui y vivent dans un cadre juridique, professionnel et social très différent de celui dans et pour lequel ils furent construits. Cette approche permet finalement d’« interrog[er] le patrimoine comme un élément vécu plutôt que comme un fait constitué et institué » en montrant précisément comment cet habitat n’est pas pour ses habitants un objet qui doit être conservé à l’identique, support d’identité. Une étude réalisée en 2002 et un chapitre sont consacrés à la Cité Jacquard construite pour les cheminots à Oullins et aujourd’hui propriété d’une société de HLM. Placé dans la partie « Logiques d’exclusion et constructions de l’altérité », il est significativement intitulé : « la cité s’ouvre, les cheminots se ferment. »

Copyright © AHICF, Marie-Noëlle Polino, 2010. Tous droits réservés.