Rails et Histoire

Chroniques migennoises. Première série - Georges Ribeill

Le port de Laroche et ses ouvriers, à l’âge d’or de la navigation icaunaise. La première génération de cheminots migennois. Eugène Gervois : La grande tourmente, 1939-1945. Mes souvenirs. Migennes, Laroche-Saint-Cydroine, Cheny en 1942. Dixmont, G. Ribeill, 2005, 152 p., 17,50 €.

Compte rendu par Joanne Vajda, décembre 2005

L’histoire de Migennes et de sa relation avec le chemin de fer fait l’objet de l’attention de Georges Ribeill depuis une dizaine d’années (voir du même auteur De la vapeur aux caténaires. Genèse et essor de la « ligne impériale » dans la vallée de l’Yonne (1832-1950), Les amis du Vieux Villeneuve, 1995 ; PLM-City… Histoire d’une ville née du rail, Migennes. Du canal au TGV (XIXe-XXe siècles), Dixmont, chez l’auteur, 1999 ; « Les cheminots de Migennes (Yonne) en 1911 », in « Origines sociales et géographiques des cheminots français », Revue d’histoire des chemins de fer, n° 22 (printemps 2000,) p. 68-89 et Une saison en enfer. Migennes sous les bombes (été 1944). Chroniques, témoignages et documents suivi d’une étude par Yves Machefert-Tassin, Les Bombardements des Alliés sur les rails français (1942-1945) : un bilan discutable, Dixmont, chez l’auteur, 2004).
La première série des Chroniques migennoises est divisée en trois parties. La première s’intéresse au port de Laroche, carrefour de deux voies d’eau importantes. Georges Ribeill évoque l’âge d’or de la navigation icaunaise et s’intéresse à l’impact du chemin de fer. La seconde partie rend compte des recherches de l’auteur sur la première génération de cheminots migennois, identifiés à partir des recensements de 1851, de 1856 et de 1861. Enfin, dans la troisième partie, est publié le « journal de guerre » d’Eugène Gervois, ancien directeur des écoles des cités PLM, grande figure de la vie associative locale.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer  : Georges Ribeill, sociologue et historien, complète par cette publication l’histoire sociale locale en reliant l’histoire de la navigation à celle des chemins de fer. Il nous livre de nombreux détails sur les ouvriers de Laroche et leur activité jusqu’au milieu du XIXe siècle, avant de s’intéresser aux agents des chemins de fer habitant Migennes dès cette époque.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2005. Tous droits réservés.