Rails et Histoire

Bernard JOLY, Vincent JULLIEN (sous la dir. de), « Savoirs et textes »

Actes du Congrès d’histoire des sciences et des techniques organisé à Lille du 24 au 26 mai 2001 par la Société française d’histoire des sciences et des techniques et l’UMR 8519, Cahiers d’histoire et de philosophie des sciences, numéro hors série, 2004 164 p.

Compte rendu par Joanne Vajda, juillet 2005

Comme le remarquent les directeurs du Congrès de Lille dans l’introduction, l’histoire des sciences et des techniques est un domaine très vaste et éclaté, ce que reflète précisément la publication des actes. Les travaux du congrès ont été regroupés en sept sessions générales : enseignement de l’histoire des sciences et des techniques, histoire des techniques, des cultures matérielles et des industries, histoires des sciences du vivant et de son environnement (dont il n’a pas été possible de rendre compte), histoire de la physique, de la chimie et des sciences de l’univers, Les matériaux de l’histoire, histoire des mathématiques, de la logique et de l’informatique et histoire des acteurs, réseaux, institutions, usages et langages de la science (dont on ne saura rien non plus). Étant donné la diversité des interventions, il apparaît difficile de tout résumer, mais les discussions semblent avoir été extrêmement enrichissantes au sujet du développement de ce champ historiographique et de la mise en œuvre d’un enseignement de l’histoire des sciences et des techniques à part entière, dont la particularité est d’être pluridisciplinaire, ce qui exige la collaboration d’historiens de divers domaines.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer : Certains historiens des chemins de fer contribuent déjà à l’enseignement de cette discipline. L’histoire des chemins de fer contribue largement à enrichir cette histoire, pourtant aucune intervention ne semble en avoir rendu compte. Il en a peut-être été question dans la session sur l’histoire des techniques, dans l’atelier sur les objets techniques et les cultures matérielles, dirigé par Denis Woronoff, plus précisément dans l’intervention de Jean-François Belhoste sur l’archéologie industrielle.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2005. Tous droits réservés.