Rails et Histoire

Berlin – Tempelhof, Liverpool – Speke, Paris – Le Bourget. Années 30. Architecture des aéroports - Ministère de la Culture et de la Communication

Paris, Ed. du Patrimoine, 2000, 125 p., 22,87 €.

Compte rendu par Joanne Vajda, février 2007

L’ouvrage, publié en français, anglais et allemand par le bureau des Actions européennes internationales de la direction de l’Architecture et du Patrimoine, est l’un des premiers fruits du projet « L’Europe de l’air ». Soutenu par la Commission européenne dans le cadre de son programme Raphaël (1999-2001), qui devait éclairer les politiques du patrimoine et contribuer à la conservation, à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine culturel, ce projet a mis en œuvre une collaboration en Allemagne, en Angleterre et en France, visant l’étude et la préservation des aéroports historiques. Il a permis la rencontre entre les propriétaires et gestionnaires de ces ensembles aéroportuaires, les représentants des collectivités locales et les associations, les professionnels concernés et les services chargés du patrimoine.
Les trois aéroports présentés dans l’ouvrage ont été retenus comme sites pilotes pour une première action concertée. De nombreux documents visuels accompagnent l’historique de chaque aéroport. Datant tous les trois de la fin des années 1930, ces sites aéronautiques soulèvent aujourd’hui un certain nombre de questions que Paul Smith et Bernard Toulier résument dans l’introduction, en s’interrogeant sur les critères à retenir en vue de leur sauvegarde. Ils concluent qu’il est important de préserver l’environnement des bâtiments déjà protégés, sans lequel ceux-ci apparaîtraient dénués de leur sens.
Les informations contenues dans cette publication sont à mettre en relation avec un ouvrage plus récent : Bob Hawkins, Gabriele Lechner, Paul Smith, Historic Airports. Proceedings of the International L’Europe de l’Air Conferences on Aviation Architecture, London, English Heritage, 2005.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer  : Il est difficile de ne pas rapprocher les problèmes que pose la sauvegarde des sites ferroviaires et celle des sites aéronautiques, notamment en ce qui concerne la relation de ce patrimoine avec l’aménagement du territoire. Il apparaît important de donner aux spécialistes le temps d’analyser différentes situations et d’identifier les sites et le patrimoine bâti méritant d’être conservés.

Copyright © AHICF, Joanne Vajda, 2007. Tous droits réservés.