Rails et Histoire

Aéronautique, marchés, entreprises. Mélanges en mémoire d’Emmanuel Chadeau - Jean-Paul Barriere ; Marc de Ferriere Le Vayer (dir.)

Paris, Pagine éd., 2004, 598 p., 40 euros.

Compte rendu par Joanne Vajda, mai 2004

L’ouvrage permet de se faire une image du riche parcours intellectuel d’Emmanuel Chadeau, disparu prématurément en 2000. C’est sa curiosité toujours en éveil et son plaisir à dépouiller une masse documentaire considérable et de provenances diverses qui forme l’essentiel de son image aux yeux de ceux qui l’ont connu et qui témoignent ici. Ayant à la fois abordé l’histoire économique et sociale, Emmanuel Chadeau est surtout connu pour avoir étudié l’histoire de l’aviation depuis sa création jusqu’à sa nationalisation à travers une thèse soutenue en 1986 sous la direction de Maurice Lévy-Leboyer, Etat, Entreprises et développement économique. L’industrie aéronautique en France (1900-1940). Mais la bibliographie qui figure à la fin du livre témoigne des nouvelles voies que sa recherche considérable a ouvertes et du nombre important de travaux historiques qu’il a publiés et qui permettent de dégager trois axes : l’industrie aéronautique, les entreprises industrielles et le monde des entrepreneurs.
Dans la première partie de l’ouvrage sont rassemblées des contributions d’Emmanuel Chadeau dans ces domaines, dont certaines sont publiées pour la première fois en français.
La seconde partie regroupe des textes d’étudiants et d’amis proches d’Emmanuel Chadeau, ainsi que des témoignages de quelques personnes qui l’ont connu. C’est une façon de rendre compte au lecteur de la manière dont il s’est investi dans l’enseignement, dans la diffusion de la recherche historique auprès du grand public ou encore dans la défense du Centre des Archives du Monde du Travail.
Intérêt pour l’historien des chemins de fer  : La publication de la liste des contributions d’Emmanuel Chadeau est une aide précieuse pour l’historien qui voudrait s’aventurer dans les voies qu’elles ouvrent ou dans une comparaison entre les différentes histoires des transports. Une comparaison entre l’air et le fer pourrait se situer sur divers plans : celui de la politique française mise en place dans chaque domaine, celui des enjeux économiques, celui du capital humain engagé dans les deux industries, celui du rôle des différents moyens de transport dans les conflits, ou celui des innovations technologiques, mais aussi bien d’autres.

Copyright © AHICF, 2004. Tous droits réservés.